07/07/2008

Le réseau pédocriminel de Zandvoort: Zoé Genot, Députée fédérale


Question parlementaire

ZoeGenot.imagesBruxelles, 7.7.2008

Madame Zoé Genot,
Députée fédérale, siégeant à la Chambre des Représentants
tête de liste ECOLO à la Chambre pour Bruxelles - Hal - Vilvorde

Chère Zoé,

Comme vous savez, Marcel Vervloesem a été condamné sur base d'un dossier incomplet à 4 ans de prison. C'est clairement une manière d'étouffer l'affaire Zandvoort, dont il est présenté comme le "chef", alors que sans lui, personne ne connaîtrait l'existence du réseau.

Nous avons aussi découvert qu'il n'y a pas de disparus que les documents et les témoignages du dossier de Marcel mais également 7 cédéroms avec les photos de Zandvoort que le Werkgroep Morkhoven avait transmit au Roi et que le Roi avait transmit via Tony Van Parys, en ce temps ministre de la justice, au procureur-général Christine Dekkers de la court d'appel d'anvers. Le conseil supérieur de la justice nous a confirmé ces vols.

J'ai alors écrit par lettre recommandé (avec avis de reception) au ministre de la justice Vandeurzen et au Roi lui-même. J'ai aussi écrit au Jacques van Ypersele, Tony Van Parys et les membres de la commission de la justice du sénat.

Ni van Ypersele, ni les membres du sénat ne m'ont répondu.Van Parys m'a répondu qu'il attend les 'résultats de l'enquête'. Je lui ai demandé quelle enquête parce que les enquêtes concernant les cédéroms Zandvoort et Marcel Vervloesem sont fermées. Van Parys ne m'a pas répondu.

L'avocat-général Marc Tack de la 14ième chambre de la court d'appel d'Anvers, lui aussi, a confirmé la disparition des cédéroms et en même temps, qualifiait le dossier Zandvoort avec 88.539 victimes (selon un rapport du police fédéral) de 'bulle crevée'.

Vous avez interpellé ministre Onkelinx sur l'enquête des cédéroms Zandvoort. Elle n'avait pas voulu répondre et qualifiait le dossier de 'dossier individuelle dont elle ne voulait pas donner de détails'.

Est-ce que vous pouvez interpeller Vandeurzen pour qu'il prenne ses responsabilités ?

Marcel, (qui vient de devenir grand-père pour la cinquième fois), a décidé, que s'il était enfermé, qu'il débutera directement une grève de la faim. Il y a peu de chance qu'il y survive. Son état de santé est alarmant. Non seulement cardiaque et lourdement diabètique, on vient de découvrir qu'on lui a caché un premier cancer il y a 3,5 ans à la prison de Turnhout. On lui avait dit qu'il ne pouvait pas faire de chimiothérapie à cause du diabète, mais il parrait que c'est un mensonge. Il a déjà eu deux métastases.

Nous pensons que les autorités belges ont l'intention, après la mort de Marcel, de fermer définitivement le dossier Zandvoort et de detruire les cédéroms en silence.

En l'attente de votre réponse, Jacqueline de Croÿ (Fondation Princesses de Croÿ et Massimo Lancellotti), se joint à moi pour vous rappeler notre meilleur souvenir,

Jan

Jan Boeykens
Président du Werkgroep Morkhoven

Werkgroep Morkhoven vzw-asbl
Rue Faider 10
1060 Saint-Gilles
Belgique
nr. 443.439.55
Tel/Fax 02 537 49 97
WerkgroepMorkhoven@gmail.com
http://groups.msn.com/WerkgroepMorkhoven
http://werkgroep-morkhoven.skynetblogs.be/

PS. Si vous êtes interessé: il y a quelques jours que Marcel a été invité par la justice à De Lahaye pour une audition concernant les cédéroms de Zandvoort.



- http://www.zoegenot.be/CD-roms-pedocriminels-Onkelinx.html
- http://www.google.be/search?hl=fr&q=Ministre+Onkelinx+Zandvoort&btnG=Recherche+Google&meta=
- - http://www.google.fr/search?hl=fr&q=affaire+zandvoort&btnG=Rechercher&meta=
- http://www.google.be/search?hl=fr&q=Gina+Bernaer+Pardaens&btnG=Rechercher&meta=
- http://www.google.be/search?hl=fr&pwst=1&sa=X&oi=spell&resnum=0&ct=result&cd=1&q=Gerrit+Ulrich+Zandvoort&spell=1
- http://www.google.be/search?hl=fr&q=Jacobs+zicot+turnhout&btnG=Rechercher&meta=
- http://www.droitfondamental.eu/

17:17 Écrit par Jacqueline de Cro dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Le réseau pédocriminel de Zandvoort? Date: woensdag 9 juli 2008
A: csj.be; alain.mathot.lachambre.be; andre.frederic.lachambre.be; benoit.dreze.lachambre.be; blaireauvoidumonde; camille.dieu.lachambre.be; cjlnath; claudia.neves.ch; corinne.depermentier.lachambre.be; daniel.ducarme.lachambre.be; david.lavaux.lachambre.be; deflaw; denis.ducarme.lachambre.be; ebeaucou; epp-ed.europarl; eric.libert.lachambre.be; eric.massin.lachambre.be; francois.dedonnea.lachambre.be; hans.bracquene.ibz.fgov.be; herve.hasquin.lachambre.be; cerexhe; dupuis; picque; issakaba; jacqueline.galant.lachambre.be; jean.pierre.malmendier.lachambre.be; jean-claude.maene.lachambre.be; jean-marc.delizee.lachambre.be; jean-pol.henry.lachambre.be; josee.lejeune.lachambre.be; karine.lalieux.lachambre.be; kindinnood.az.vub; lspirlet; marie.claire.lambert.lachambre.be; mariechristine.marghem.lachambre.be; marilyneanne; observat.ggc; olivier.maingain.lachambre.be; patrick.lefelon; thierry.giet.lachambre.be; valerie.debue.lachambre.be; valerie.deom.lachambre.be; veronique.ghenne.lachambre.be; wbracquene.smet; wdraps.parlbru; yvan.mayeur.lachambre.be; yves.barbieux; yvon.harmegnies.lachambre.be
CC: zoe.genot.lachambre.be

Chère Madame,
Cher Monsieur,

Ci-joint, ma demande à Zoé Genot, Membre du Parlement belge.

En l'attente de votre réponse, nous vous prions d'agréer l'expression de toute notre considération,

Jan Boeykens
Président du Werkgroep Morkhoven

Werkgroep Morkhoven vzw-asbl
Rue Faider 10
1060 Saint-Gilles
Belgique
nr. 443.439.55
Tel/Fax 02 537 49 97
WerkgroepMorkhoven@gmail.com

---------------------


Bruxelles, 7.7.2008

Madame Zoé Genot,
Députée fédérale, siégeant à la Chambre des Représentants
tête de liste ECOLO à la Chambre pour Bruxelles - Hal - Vilvorde

Chère Zoé,

Comme vous savez, Marcel Vervloesem a été condamné sur base d'un dossier incomplet à 4 ans de prison. C'est clairement une manière d'étouffer l'affaire Zandvoort, dont il est présenté comme le "chef", alors que sans lui, personne ne connaîtrait l'existence du réseau.

Nous avons aussi découvert qu'il n'y a pas de disparus que les documents et les témoignages du dossier de Marcel mais également 7 cédéroms avec les photos de Zandvoort que le Werkgroep Morkhoven avait transmit au Roi et que le Roi avait transmit via Tony Van Parys, en ce temps ministre de la justice, au procureur-général Christine Dekkers de la court d'appel d'anvers. Le conseil supérieur de la justice nous a confirmé ces vols.

J'ai alors écrit par lettre recommandé (avec avis de reception) au ministre de la justice Vandeurzen et au Roi lui-même. J'ai aussi écrit au Jacques van Ypersele, Tony Van Parys et les membres de la commission de la justice du sénat.

Ni van Ypersele, ni les membres du sénat ne m'ont répondu.Van Parys m'a répondu qu'il attend les 'résultats de l'enquête'. Je lui ai demandé quelle enquête parce que les enquêtes concernant les cédéroms Zandvoort et Marcel Vervloesem sont fermées. Van Parys ne m'a pas répondu.

L'avocat-général Marc Tack de la 14ième chambre de la court d'appel d'Anvers, lui aussi, a confirmé la disparition des cédéroms et en même temps, qualifiait le dossier Zandvoort avec 88.539 victimes (selon un rapport du police fédéral) de 'bulle crevée'.

Vous avez interpellé ministre Onkelinx sur l'enquête des cédéroms Zandvoort. Elle n'avait pas voulu répondre et qualifiait le dossier de 'dossier individuelle dont elle ne voulait pas donner de détails'.

Est-ce que vous pouvez interpeller Vandeurzen pour qu'il prenne ses responsabilités ?

Marcel, (qui vient de devenir grand-père pour la cinquième fois), a décidé, que s'il était enfermé, qu'il débutera directement une grève de la faim. Il y a peu de chance qu'il y survive. Son état de santé est alarmant. Non seulement cardiaque et lourdement diabètique, on vient de découvrir qu'on lui a caché un premier cancer il y a 3,5 ans à la prison de Turnhout. On lui avait dit qu'il ne pouvait pas faire de chimiothérapie à cause du diabète, mais il parrait que c'est un mensonge. Il a déjà eu deux métastases.

Nous pensons que les autorités belges ont l'intention, après la mort de Marcel, de fermer définitivement le dossier Zandvoort et de detruire les cédéroms en silence.

En l'attente de votre réponse, Jacqueline de Croÿ (Fondation Princesses de Croÿ et Massimo Lancellotti), se joint à moi pour vous rappeler notre meilleur souvenir,

Jan

Jan Boeykens
Président du Werkgroep Morkhoven

Werkgroep Morkhoven vzw-asbl
Rue Faider 10
1060 Saint-Gilles
Belgique
nr. 443.439.55
Tel/Fax 02 537 49 97
WerkgroepMorkhoven@gmail.com
http://groups.msn.com/WerkgroepMorkhoven
http://werkgroep-morkhoven.skynetblogs.be/

PS. Si vous êtes interessé: il y a quelques jours que Marcel a été invité par la justice à De Lahaye pour une audition concernant les cédéroms de Zandvoort.


- http://www.zoegenot.be/CD-roms-pedocriminels-Onkelinx.html
- http://www.google.be/search?hl=fr&q=Ministre+Onkelinx+Zandvoort&btnG=Recherche+Google&meta=
- http://www.google.fr/search?hl=fr&q=affaire+zandvoort&btnG=Rechercher&meta=
- http://www.google.be/search?hl=fr&pwst=1&sa=X&oi=spell&resnum=0&ct=result&cd=1&q=Gerrit+Ulrich+Zandvoort&spell=1
- http://www.google.be/search?hl=fr&q=Gina+Bernaer+Pardaens&btnG=Rechercher&meta=
- http://www.google.be/search?hl=fr&q=Jacobs+zicot+turnhout&btnG=Rechercher&meta=
- http://www.janettseemann.info/
- http://www.lepeededamocles.info/
- http://www.droitfondamental.eu/

Écrit par : Werkgroep Morkhoven | 09/07/2008

Non à la condamnation de notre Nelson Mandela des enfants, Marcel Vervloesem !
VIVE MARCEL VERVLOESEM - NON A LA PEDOPHILIE

LA LIBERTE POUR CELUI QUI A SAUVE TANT D'ENFANTS DES RESEAUX PEDOCRIMINELS !

Indignation internationale

Marcel Vervloesem delayed proof in the European states of the existence of network, he is Belgian: certain countries saved many children but the Belgian state follows all persons who want to save children of whom this remarkable man.
By dint of his life, it has unite documents and harshly worked but Belgium condemns the parents défendants their children, that affair Julie and Mélissa and many others were never clarified: situation pédocriminelle and cyberpédocriminelle am very serious because any action is slowed down and even punished by Belgian authorities, also we oppose drastically to the imprisonment of Marcel Vervloesem, our hero, our Nelson Mandela of the children of our countries.
.

Photo Marcel Vervloesem 2005: Brosse à dent et insuline, prêt pour la prison

-------------------------------

Plus de 100.000 enfants torturés d'une façon atroce, preuves remises par Marcel Vervloesem au Roi des Belges et à toutes les plus hautes autorité de tous les Etats Européens !

Un extrait de ces photos sur le site :
http://www. lepeededamocles.info/
(attention ces photos sont terribles : elles sont dignes du Docteur Mengele dans les camps nazis)
.

Certains Etats dont le Portugal qui tout de suite a réagit arrêtant des dizaines de pédophiles et libérant de nombreux petits enfants !

Depuis, la France, la Belgique, la Suisse et d'autres pays n'ont RIEN FAIT pour retrouver les pédocriminels se trouvant sur les CD room ni les enfants !

SCANDALE et IGNOMINIE

Nos Autorités trahissent nos enfants et protègent la pédocriminalité. Emprisonnent ceux qui défendent les enfants. Donnent des condamnations aux parents défendeurs.
Les gros pédophiles ne sont arrêtés dans certains pays.
Que lorsqu'ils ont tué des enfants laissés à l'horreur.

TOUS SONT DES RECIDIVISTES CONNUS !

Les cadavres des enfants sont retrouvés terriblement amaigris
Non parcequ'on les a laissé mourir de faim
Mais parcequ'ils ont subis des tortures inimaginables
Des tortures pédonazies !
.

LA PRESSE EST MUSELEE ET NE VOUS INFORME PAS
ELLE VOUS MENT !

______________

La Hollande a arrêté de nombreux pédocriminels
Grâce à Marcel Vervloesem
Et sauvé de nombreux enfants !

En Belgique, tous ceux qui ont démontré la vérité sont accusés d'être des "CHEVALIER BLANC"
Est-ce un crime de sauver des enfants ?
.

Ou de détention de matériel pédocriminel ! Or, Michel Bouffioulx en son temps avec la diffusion du Journal du Mardi, avait des documents venant à l'origine de Marcel Vervloesem, on ne sait pas comment il a eu ces documents mais il proposait aux lecteurs concernés de venir reconnaître les enfants, Serge Garde qui a détenu aussi des photos de CDroom et bien d'autres n'ont jamais été inquiété : seuls ceux qui se battent réellement se voient subir toutes sortes de pression et de condamnation.
.

NON AUX CRIMES IMPUNIS CONTRE NOS ENFANTS

Connaissant la tactique de nos états en matière de pédocriminaté organisée,
Connaissant le marthyr de tous ceux,
Qui se sont battus pour la cause des enfants
Nous ne laisserons pas faire

Joignez -vous pour diffuser cette information
Car l'heure est si grave qu'elle demande des résistants

Nous vivons une période de GUERRE
Nous résisterons aux pédonazis

AU CAS OU MARCEL VERVLOESEM EST MIS EN PRISON UNE ACTION SERA DECLENCHEE UNIQUE AU MONDE

CETTE ACTION METTRA EN LUMIERE LES VRAIS COUPABLES

RIEN NE POURRA ARRETER CETTE ACTION

NOUS AVONS SOUFFERT MAIS SURTOUT DES ENFANTS
SONT ENCORE VICTIMES DE CES ATROCITES ICI EN EUROPE

RIEN N'ARRETERA CETTE ACTION

.

ON MENACE NOTRE NELSON MANDELA DES ENFANTS
NOUS AVONS SUBI LA PRESSION
LES INTIMIDATIONS
LA MISERE GRACE AUX INJUSTICES
GRACE A LA DISCREDIBILISATION DE NOS VICTIMES
NOUS ALLONS Y METTRE UN TERME DEFINITIF !
FAITES PASSER LE MESSAGE
CAR DEMAIN C'EST VOUS QUI RISQUEZ D'ETRE MENACER OU TUER AFIN QUE VOS ENFANTS SERVENT D'OBJETS SEXUELS A DES SADIQUES
CAR CELA N'ARRIVE PAS QU'AUX AUTRES

TROP DE SITUATIONS ET DE DOSSIERS

Écrit par : Werkgroep Morkhoven | 13/07/2008

Pédocriminalité. La France épinglée par l'ONU
Archives:


Pédocriminalité. La France épinglée par l'ONU

Un rapport sur les droits de l'enfant de l'organisation internationale relève les "carences" de la justice française concernant les violences sexuelles sur mineurs.

Urgence, carences de la justice. En des termes certes diplomatiques mais cinglants, l'ONU invite la France à changer d'attitude vis-à-vis de la pédocriminalité.

"Le rapporteur tient à recommander à nouveau qu'un organe indépendant mène de toute urgence une enquête sur les carences de la justice (française - NDLR) à l'égard des enfants victimes de sévices sexuels et des personnes essayant de les protéger."

Ce point 89 du rapport définitif de l'ONU sur les droits de l'enfant (1) résume parfaitement l'opinion de Juan Miguel Petit, rapporteur spécial sur la vente, la prostitution des enfants et la pédopornographie, après la visite qu'il a effectuée en France en novembre 2002.

Au moment où le procès Dutroux nous rappelle que l'inimaginable n'est pas forcément imaginaire, le rapport stigmatise la négation qui prévaut dans les milieux de la justice dès qu'on parle de réseaux pédocriminels: "De nombreuses personnes ayant une responsabilité dans la protection des droits de l'enfant, en particulier dans le système judiciaire, continuent de nier l'existence et l'ampleur des sévices sexuels sur des enfants, et notamment ceux commis aux fins de production de matériel pornographique" (point 81).

En clair, il s'agit de viols d'enfants, photographiés, filmés et diffusés via Internet.

On découvre, au cours de la lecture des 23 pages du rapport, que la brigade des mineurs de Paris "émet des doutes sur l'existence de réseaux pornographiques", tout en reconnaissant que "nombre d'adultes sur lesquels elle avait enquêté pour possession et distribution d'images pornographiques avaient des relations sociales très influentes".

Dans ce contexte, la décision du parquet de Paris de classer sans suite l'affaire du cédérom de Zandvoort (2) choque le rapporteur de l'ONU : "Les autorités françaises ont conclu que (les images du cédérom) dataient des années soixante-dix. Toutefois, certains parents contestent cette conclusion, faisant valoir que certaines des photos contiennent des preuves montrant clairement qu'elles ont été prises récemment."

Le rapporteur spécial demande (point 88) "que le gouvernement français transmette officiellement le cédérom Zandvoort à Interpol aux fins d'examen".

Dans de nombreux dossiers dans lesquels des enfants sont victimes de violences sexuelles, "la plupart des juges ne sont guère enclins à entendre les enfants" (point 85), et la France se voit rappeler l'article 12 de la convention des droits de l'enfant, qui assure à tout mineur "la possibilité d'être entendu dans toute procédure judiciaire ou administrative l'intéressant". Le constat est tel que l'ONU préconise l'affectation "des ressources adéquates à l'appareil judiciaire aux fins de la formation relative aux droits de l'enfant".

De même, le Conseil de l'ordre des médecins est invité à revoir "de toute urgence ses procédures de façon à soutenir au lieu de condamner les médecins qui font part de leurs soupçons de sévices à enfant" (point 59).

Il n'a pas échappé au rapporteur de l'ONU que ledit Conseil ordinal a poursuivi une centaine de médecins "coupables" d'avoir effectué un signalement assimilé à une "dénonciation calomnieuse".

La grande discrétion accordée à la publication de ce rapport en France en dit long sur les réticences à remettre en question le dogme qui prévaut dans la majorité des prétoires: l'enfant est, a priori, présumé menteur. Ce sont les catastrophes judiciaires et humaines qui en découlent qui avait motivé la visite du rapporteur spécial de l'ONU en France, fin 2002.

Serge Garde


(1) Nations unies, Conseil économique et social, commission des Droits de l'homme, soixantième session, rapport E/CN.4/2004/9/Add.1 ; GE.03-16329 (F) 281103 041203.

(2) Le 24 février 2000, l'Humanité avait révélé l'existence d'un cédérom trouvé à Zandvoort (Pays-Bas) contenant 8 000 documents pédocriminels à partir duquel la police hollandaise avait tiré un fichier de 470 portraits d'enfants en danger. Parmi eux, une vingtaine de jeunes Français(es), dont l'identification avait été niée par le parquet de Paris.

----------------------------------

Question du Werkgroep Morkhoven:

Serge Garde dit que le cédérom trouvé à Zandvoort (Pays-Bas) contienne 8 000 documents pédocriminels à partir duquel la police hollandaise avait tiré un fichier de 470 portraits d'enfants en danger. Parmi eux, une vingtaine de jeunes Français(es), dont l'identification avait été niée par le parquet de Paris. de 470 portraits d'enfants en danger.

La police fédérale belge parle dans son rapport de plus que 88.000 photos (dont 75% des enfants clairement abusés) et Interpol parle de 92.000 photos.

Écrit par : Werkgroep Morkhoven | 14/07/2008

Les commentaires sont fermés.