17/04/2012

Patrice Verdi de Cannes: Lettre au directeur de la prison de Turnhout

Cannes, 16.4.2012

Madame, Monsieur,

Je vous prie de bien vouloir consulter le courrier en PJ en date du jour adressé à Monsieur le Directeur de la Prison de TURNHOUT , Monsieur Marc HENDRICKX concernant la détention de Monsieur Marcel VERVLOESEM afin que les responsabilités politiques et humaines de chacun soient établies dans ce dossier délicat où un homme malade et innocent se retrouve incarcéré dans des conditions inhumaines au sein de l'UE car la pédocriminalité représente une pandémie sociologique grave qui permet actuellement de confondre la détention d'un de ses auteurs Marc DUTROUX avec celui qui a dénoncé les nombreuses ramifications de ces réseaux Monsieur Marcel VERVLOESEM.

Veuillez agréer Madame, Monsieur , l'expression de mes salutations distinguées.

VERDI Patrice

 

Verdi.directeurTurnhout.png


PS : L’ensemble des médias portent désormais une attention particulière à la détention de cet homme malade et innocent , Monsieur Marcel VERVLOESEM, le premier détenu politique belge incarcéré pour avoir dénoncé le réseau ZANDVOORT.    
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
de : verdi patrice nonprevu@gmail.com
aan: Jan Boeykens <werkgroepmorkhoven>
cc: info.just.fgov.be (Ministre de la justice belge, A. Turtelboom, Open VLD),
 guy.verhofstadt@europarl.europa (Open VLD, ex-premier belge et président du groupe libérale au parlement européen)
date: 16 april 2012 20:03
sujet: CONDITIONS DE DETENTION DE MONSIEUR MARCEL VERVLOESEM

ECRIVEZ - PROTESTEZ !
 
Gevangenis Turnhout, t.a.v. Marcel Vervloesem, Cel 139, Wezentraat 1, 2300 Turnhout, (Belgique)

Prison de Turnhout:
Gevangenis van Turnhout, Marc Hendrickx, directeur, Wezenstraat 1, 2300 Turnhout (Belgique)
Tel.: 0032 (0)14 40 89 30 - Fax: 014 42 03 50

Ministre Turtelboom: 
Avenue de Waterloo, 115
1000 Bruxelles (Belgique)
Tél 0032 (0)2 542 80 11
Fax 02 542 80 00 -Fm_ Infojust Functional_mailbox <info@just.fgov.be>
 
Guy Verhofstadt, le président du groupe libéral au Parlement européen:
 
Comité européen contre les Tortures et Contre les Traitements Inhumains:
Secretariat of the CPT, F-67075 Strasbourg, Cedex France
Tel.: France: 03 88 41 39 39, Int.: +33 3 88 41 39 39 - Fax: France: 03 88 41 27 72 

03/04/2011

Tortures - prisons belges: Lettre ouverte à Ministre De Clerck (2)

Politieke vluchtelingen, folteringen, Open Brief  2, Minister De Clerck

TORTURES DANS LES PRISONS BELGES - ARBI ZAMAEV: LETTRE OUVERTE AU MINISTRE DE CLERCK (CD&V, Parti des Démocrates-Chrétiens)  - Traduction française

Bruxelles, le 1 avril 2011

Ministre de la Justice Stefaan De Clerck, Waterloolaan 115, 1000 Bruxelles

Cher Monsieur De Clerck,

Objet: Arbi Zarmaaev, mes lettres du 26 et 28.3.2011

Comme je vous ai écrit, nous savons que Monsieur Arbi Zarmaev est soumis actuellement dans la prison de Bruges, comme cela était déjà le cas précédemment dans la prison de Hasselt, à un traitement qu’on ne peut autrement qualifier que de torture, par suite de quoi il se trouve dans un tel état alarmant, que sa famille a adressé un appel urgent à notre association pour agir.

Monsieur Zarmaev ne pèse plus que 50 kilos et souffre d’une insufficance rénale et d’autres problèmes graves de santé qui sont la suite d’une longue privation d’eau et de sommeil. Tout cela a été traîté par la direction de la prison de Bruges comme étant 'des simulacres’, tandis que la vérité est, comme je vous avais déjà écrit avant comptant sur le fait que vous m’entendriez, que Monsieur Zarmaev a besoin de soins médicaux urgents.

La famille de Monsieur Zarmaev ignore si actuellement il y a un médecin qui est chargé de le soigner. La famille a sollicité l’intervention d’un médecin indépendant de la prison, mais elle a l’impression que la direction vise à refuser l’accès à la prison de ce medecin, sous prétexte que Monsieur Zarmaev «est fou à lier et qu’il refuse tout contact avec le monde hors de la prison».

Le docteur Proot, médecin-chef de la prison de Bruges, ne semble pas prendre la situation bien au sérieux. On peut même se demander s’il existe un dossier médical sur Monsieur Zarmaev et, au cas où ce dossier existe réellement, si l’information qu’il contient est bien correct. En effet, nous-mêmes avons pu constater dans le passé que l’on traffiquait le dossier médical d’un détenu gravement malade, et qu’on avait même supprimé des pièces de son dossier. Nous vous enverrons une copie en attaché à cette lettre de la lettre que nous vous avions adressée sur ce sujet et dont vous n’aviez apparemment pas cru prendre notion.

Actuellement sa famille est sans nouvelles de Monsieur Zarmaev. On refuse tout contact entre Monsieur Zarmaev et sa famille en faisant savoir que Monsieur Zarmaev est 'completement fou’ et 'ne sait plus ce qu’il dit’. La famille a aussi été renseignée du fait qu’Arbi 'refuse tout contact avec le monde hors de la prison’, tandis que sa soeur et son frère lui ont rendu visite il y a à peine deux jours, pendant laquelle visite ils lui ont parlé et constaté que, malgré ses problèmes de santé très graves suite à la longue période qu’on l’a privé d’eau et de sommeil, son état mental était parfaitement sain.

Il est clair que l’on a donc suspendu le droit que Monsieur Zarmaev a de recevoir des visites, bien que dans son rapport, dressé et signé par lui le 19.03.2011, le directeur-attaché de la prison de Bruges, Monsieur L. Decaesstecker, note de manière absolument sans équivoque, que Monsieur Zarmaev, après son enfermement dans la cellule d'isolement, garde le droit de participer aux activités offertes par la prison dans le domaine du culte religieux, de l'éducation et des loisirs, ainsi que dans celui du travail, et qu'il garde le droit d'avoir des contact avec le monde extérieur par lettre, visites et téléphone (y compris avec les autorités diplomatiques ou consulaires).

Vous me permettrez, j'espère, de refaire de nouveau un appel à vous pourque vous voudriez intervenir dans cette affaire.

En attendant votre réponse, je vous prie d'agréer l'expression de mes sentiments distingués.

Jan Boeykens 10 Rue Faider, 1060 Bruxelles

 

PS. Un copie de cette lettre vous sera également envoyée en recommandée, vu que vous êtes personellement impliqué dans cette affaire (étant donné que vous avez accordé l’extradition de Monsieur Zarmaev à la Russie et aux autorités tchetchènes) et que nous souhaitons empêcher que vous puissiez vous en tirer par une excuse au cas où Monsieur Zarmaev viendrait à décéder."

02/04/2011

Tortures dans les prisons: Ministre de la Justice Stefaan De Clerck (1)

TORTURES DANS LES PRISONS BELGES - ARBI ZAMAEV: LETTRE OUVERTE AU MINISTRE DE CLERCK (CD&V, Parti des Démocrates-Chrétiens)  - Traduction française

Bruxelles, 26.3.2011

Cher Monsieur De Clerck,

Objet: Arbi Zarmaev, prison de Bruges, nécessité urgente d’examiner son cas et d’intervenir

On m’a appris la nouvelle que le rufugé politique Tchetchène Arbi Zarmaev, dont vous prévoyez l’extradition sur demande de la Fédération Russe, est actuellement enfermé sous les condittions les plus inhumaines dans une cellule d’isolement à la prison de Bruges.

Avant son transfert vers la prison de Bruges, Monsieur Zarmaev était détenu dans la prison de Hasselt.

Là, cet homme, qui se trouve dans un état physique lamentable (il ne pèse plus que 50 kilos) a passé quatre jour dans la cellule d’isolement de la section haute surveillance de la prison.
Cela c’était produit après qu’on l’eût faussement accusé d’avoir ’délibéramment provoqué’ une bagarre entre détenus, ce pourquoi il a été puni de la sorte sans avoir été donné la possibilité de se défendre contre cette accusation.

Pendant ce séjour en cellule d’isolement ses mains ont été liées par une chaîne en fer sur le dos, de sorte qu’il lui était impossible de bouger, ce qui lui a provoqué des blessures profondes au niveau des poignets.

Il aurait été forcé à rester quasiment nu dans sa cellule et on lui aurait jeté son pain comme on ferait avec un chien, sans lui quitter les chaînes qui retenaient ses bras et ses mains.

Le frère de Monsieur Zarmaev constata lors de sa visite que son frère était déshydraté et qu’il avait des hématomes partout sur son corps et qu’il grièvement blessé à la hauteur du nez. 

On refusait de lui apporter suffisament d’eau potable, ce qui l’amenait à essayer de boire l’eau du réservoir au dessus de toilet. 

Il a interpellé le directeur de la prison de Hasselt à ce sujet, mais ce monsieur semblait trouver les faits qui lui étaient rapportés tout à fait normaux. de sorte à ce qu’il ne se sentait pas sollicité à intervenir de quelque faćon que ce soit.

Et aujourd’hui donc, Monsieur Zarmaev se trouve être enfermé dans la cellule d’isolement de la prison de Bruges, où on lui réserve le même traitement qu’il a connu avant, tandis qu’en réalité il a besoin de soins médicaux urgents. Il craint qu’on veut le détruire psychiquement en essayant de le rendre fou et qu’on finira par le tuer.

Vue que nous sommes au courant des pratiquent qu’on employe parfois dans les prisons de Hasselt et Bruges, et qu’il n’y a aucun contrôle sur les prisons dans ce pays (la loi sur les prisons de 1994 qui était censée protéger les droits des détenus, n’est toujours pas appliquée, malgré les nombreuses condamnations par l’Union Européenne sur ce point à l’encontre de l’état belge), je vous prie donc de vouloir en tant que ministre de la Justice, donner l’ordre d’examiner ce cas et de prendre les mesures urgentes concordantes.

On administre à ce moment un sérum à Monsieur Zarmaev, mais sa famille craint pour sa vie parce que son état continue de détoriérer.

Espérant une prompte réponse de votre part, je vous prie d’agréer l’expression de mes sentiments distingués.


Jan Boeykens, Rue Faider 10, 1060 Saint-Gilles (Bruxelles)


UPDATE: Mr Arbi Zarmaev est maintenant enfermé dans la cellule d’isolement de la prison de Bruges, après avoir passé quatrre jours sous des criconstances inhumaines dans la cellule d’isolement de la prison de Hasselt. Il a été privé d’eau pendant 4 jours.

En ce moment on utilise des techniques de torture contrre lui à fin de le briser psychiquement. Ainsi on a adopté l’habitude d’aller frapper continuellement pendant la nuit sur la porte de sa cellule. A part cela, on entre chaque quart d’heure dans sa cellule pour le réveiller en l’eblouissant avec une torche électrique.

Le directeur de la prison aurait entre-temps rédigé un rapport pour se protéger contre les suites éventuelles d’une examination du cas de Mr Zamaev. Dans ce rapport il mentionnerait l’ordre qu’il aurait donné de «laisser Mr Zamaev autant que possible en paix vu le mauvais état de sa santé».

Ministre De Clerck, qui à signé il y a quelque jours un document préparant l’extradition de Mr Zamaev vers la Fédération Russe, a déclaré après un entretien avec l’ambassade Russe, «qu’il n’y avait aucun risque de ce que Mr Zamaev soit torturé dans une prison Russe ou Tchetchène»

Actuellement l’affaire est examinée par Le Conseil d’Etat qui a entre autre la tâche de se prononcer sur les chances qu’il y a que le procès contre Mr Zamaev se déroulera d’une manière equitable et objective et sur les éventuelles risques qu'il y que les droits fondamentaux de Mr Zamaev seront violés au cas d’un extradition vers la Fédération Russe.

En Tchetchénie, les droits de l’homme ne sont pas du tout respectés. Les derniers opposants qui restent au régime actuel, sont en train d’être tout simplement liquidés. C’est ce qui explique pourquoi il y a tant de réfugiés politiques tchetchènes.

Dans le cas où on décidera d’extradier Mr Zamaev, il est presque sûr qu’il sera assassiné. Dans ce sens, ministre De Clerck, sur qui on exerce apparemment une forte pression politique, a signé une sorte de condamnation à mort à ĺ’encontre de Mr Zamaev dont la légalité est fort douteuse, vue qu’il s’agit d’une décision politique personelle et qu’on ne respecte pas les procédures réglementaires pourvues par la loi.

En outre, le fait d’approuver la décision prise par De Clerck entrainera la conséquence que d’autres réfugés politiques risquent d’être renvoyés de la même facon vers leur état d’origine où les attend la menace d’être torturés ou assassinés. Cela porterait une grave atteinte au statut légal des réfugiés politiques dans notre pays.

 

02:23 Écrit par Jacqueline de Cro dans Actualité, Prisons | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/01/2011

Les victimes de la Justice: Lettre ouverte au Ministre


belgische-gevangenen-willen-niet-naar-nederland_5_460x0.jpgStefaan De Clerck, ministre de la Justice
Waterloolaan 115
1000 Brussel
 
Cher Monsieur De Clerck,
 
Sujet: les victimes de la Justice
 
J'ai l'honneur de vous annoncer que j'ai l'intention de créer dans un avenir proche un groupe sur Facebook avec le nom 'Victimes de la Justice' sur lequel tous les victimes de la Justice de ce pays pourront publier leurs histoires personelles.
 
Mais il me semble qu'il est peut-être une chose avisée de d'abord vous poser la question de savoir si un citoyen belge a bien le droit de lancer un site de ce genre.
 
Comme vous le savez peut-être. je suis empêché depuis quelques mois déjà de rendre visite à un de mes meilleurs amis et de le voir et de lui parler, du fait que la Justice lui a imposé l'interdiction de parler avec la presse et d'avoir des contacts avec moi.
 
Je suis même empêché de l'inviter pour la réunion de la direction de notre association, bien que je sois, selon la loi belge, obligé de réunir annuellement une assemblée 'generale de tous nos membres et de tous les gens responsables pour la bonne gestion des activités de notre association,
 
En attendant votre réponse, je signe,
 
respectueusement vôtre,
 
Jan Boeykens, président de l'asbl Werkgroep Morkhoven
Rue Faider 10
1060 Saint-Gilles

 

 

23:09 Écrit par Jacqueline de Cro dans Belgique, Lettres | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lettre ouverte, belgique, ministre de la justice |  Facebook |

31/07/2010

Brigitte Wieser, Paula Abouz, Jeanne Moreau: Lettre au Ministre

jeanemoreau2.jpg

Jeanne Moreau lit deux lettres écrites par deux femmes : Brigitte WIESER et Paula Abouz...


Monsieur le ministre,


De tout temp
s, l’une des caractéristiques fondamentales des êtres humains est qu’il se déplacent. Aujourd’hui 175 millions d’hommes et de femmes résident en dehors de leur pays d’origine.

Nous vivons dans un pays ou des gens ont tellement peur des policiers qu’ils sautent par la fenêtre pour leur échapper alors qu’ils n’ont rien à se reprocher. C’est arrivé six fois en trois mois et cela arrive encore. Ils étaient venus ici pour fuir la guerre, la répression ou la misère.
Leur seul tort c’est d’avoir eu le courage de tout quitter pour avoir une vie meilleure et au lieu de les aider, de les protéger, notre pays les pourchasse et les expulse.

J’ai honte et nous sommes certainement nombreux à avoir honte de cette violence quotidienne faite en notre nom aux étrangers.
Cette violence déshonore ceux qui la mettent en œuvre mais aussi ceux qui laissent faire et ceux qui se taisent.

Chacun devrait hurler en France et partout dans le monde pour que jamais nous nous habituions à l’inacceptable.

Chacun devrait hurler pour que notre société ne tourne pas définitivement le dos à la solidarité et à la fraternité. 

Brigitte Wieser

(extrait)

-----

Monsieur le ministre Hortefeux,


Il fait froid c’est l’hiver.
J’ai honte de ce froid, de cet hiver que vous vous acharnez à prolonger jusqu’à la vilenie.
Cela fait plus d’un an que jour après jour, ce froid et
cet hiver envahissent les villes et les campagnes de notre pays, autrefois pays d’espoir et de vie.

C’est en ma qualité de citoyenne française, plus que jamais attachée à la liberté, à l’égalité et à la fraternité que j’ai le devoir de vous rappeler que vous n’avez pas, Monsieur le ministre, le droit de vie ou de mort sur des hommes et des femmes ou des enfants qui travaillent, vivent, étudient ici en France, pays aujourd’hui déshonoré.

Ma honte et votre déshonneur, dont vous êtes l’un des grands responsables, deviennent plus profonds quand je me souviens de ce moment fraternel sur un quai de Marseille après la guerre en Algérie. Nous faisions file pour embarquer sur Al Jezair. Je me rendais dans ce pays. Devant moi un travailleur algérien revenait passer ses vacances au pays, il s’est retourné vers moi, a ouvert ses bras et m’a dit : « soyez la bienvenue en Algérie ! »

Monsieur le ministre, la honte est une affaire de cœur, le déshonneur une affaire civile. Je pense à ce monsieur algérien et j’ai honte, j’ai honte aussi pour vous qui refusez à son fils ou sa fille d’être mon voisin ou ma voisine.

Vous déshonorez à coup de furtives lois minables le sens de la République et de ma civilité
Je ne vous salue pas
Il fait très froid cet hiver 

Paula Albouz

(extrait)


http://www.facebook.com/video/video.php?v=1516839638824&oid=38761969298

http://www.senelaer.fr/tho mas/

http://www.youtube.com/watch?v=VRLM8n1KqWo

02:53 Écrit par Jacqueline de Cro dans France, Lettres ouvertes | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : voer sleutelwoorden in |  Facebook |

23/12/2009

Prisonniers malades: lettre aux parlementaires

TraliesimagesBruxelles, 22.12.2009

 

Madame, Monsieur le Député

Madame, Monsieur,

Nous vous demandons solennellement d’intervenir auprès du Ministre de la Justice afin de demander l’hospitalisation d'extrême urgence de Monsieur Marcel Vervloesem, qui demandée par le médecin de la prison de Turnhout pour son état de pré-coma insulinique avec des chiffres de glycémie qui ne sont plus mesurables et une réévaluation de son traitement, doit se faire impérativement en milieu hospitalier, par un passage en RÉANIMATION.

Le gouvernement belge, le Ministre de la justice, l’administration pénitentiaire, les députés belges et européens sont informés régulièrement par diverses associations, dont la notre, du traitement indigne et inhumain assimilable à la torture auquel est soumis ce prisonnier d’exception. Tous sont avisés depuis le 5 septembre 2008, du refus systématique d'octroyer des soins de santé à Marcel Vervloesem, assurant de le maintenir en permanence en danger de mort. Marcel Vervloesem a perdu 8 kilos en trois semaines, ce qui est le signe d'une quatrième métastase de son cancer, qui a été laissé sans soin, en dépit de la demande du médecin de la prison d'un protocole de soin le 10 septembre 2008. Il a actuellement du mal à tenir debout. Il a souffre de nausées, vomissements, vertiges permanents et il devient aveugle : ce sont les signes du pré-coma.

En 2005 déjà, lors d'une incarcération illégale (soumise au jugement de la Cour Européenne des Droits de l'Homme), une fonctionnaire de Ministère de la Justice avait répondu à la demande de s'il était normal de réveiller un patient cardiaque tout les quarts d'heure:
"Mais non, on ne va pas le réveiller tous les quarts d'heure: on va juste voir s'il n'est pas mort". Depuis, le Ministre de la Justice, par l'intermédiaire de ses services, reproche officiellement à Marcel Vervloesem ses contacts avec les ONG de la protection des droits de l'homme, pour leurs publications via leurs médias Internet. Les fonctionnaires ne répondent plus, ni au courrier, ni par téléphone, qu'en répétant systématiquement les mêmes phrases.

La semaine passée, Jan Boeykens, le Président de l'ONG Werkgroep Morkhoven, a contacté par mail et téléphone la direction générale des institutions pénitentiaires et le cabinet du Ministre de la Justice pour rappeler l’urgence de l'hospitalisation. Il a encore appelé ce 21 décembre 2009, mais avant midi, tout le monde étaient "en réunion". Il a parlé à Luc Stas, un conseiller néerlandophone du ministre de la Justice Stefaan De Clerck, qui a déclaré, qu'il "ne répondait aux questions concernant les détenus par téléphone" et il lui a raccroché au nez. Il a parlé à Lieselot Bleyenberg, porte-parole adjointe du Ministre, qui a répondu qu’elle contacterait le service médical. Il a parlé à une collaboratrice de la direction générale des institutions pénitentiaires à Bruxelles, Vanessa Bury, qui est supposée suivre le dossier, mais qui était encore "en réunion".

Un autre fonctionnaire a répondu de contacter le médecin ou le directeur de la prison. Or, l'attaché de direction de la prison de Turnhout, Eric Geudens, a répondu à Maître Raf Jespers, l'avocat de Marcel Vervloesem, qu'il n'y avait 'aucun problème'. En octobre 2008, ce même Geudens avait répondu au téléphone "que l'état de santé de Marcel Vervloesem ne justifiait pas d'hospitalisation". Le lendemain, il n'avait plus que 24 battements de cœur par minute et était emmené en ambulance médicalisée à l'hôpital de Turnhout, où les médecins ont passé 13 heures à le réanimer.

Il apparaît clairement que le Ministère veut prévenir les bêtises de ses fonctionnaires, telles que d'expliquer aux ONG que les gardiens de prisons doivent contrôler tous les quarts d'heure si les prisonniers malades ne sont pas morts. Depuis, les fonctionnaires reportent systématiquement la faute sur l'avocat (sous-entendant que celui de Marcel Vervloesem est un bon à rien), sur le directeur et le médecin de la prison. Or, un article paru le journal "Het Nieuwsblad" publié le 10 2008, démontre que ce sont les services du ministère de la justice de Bruxelles qui s'étaient opposés à une hospitalisation de Marcel Vervloesem, pourtant ordonnée par le médecin de la prison de Turnhout.
Cette interdiction d'hospitalisation avait obligé à renvoyer l'ambulance appelée par le médecin.

En Mars 2009, le Ministre de la Justice a proposé à Mr Vervloesem une pilule pour provoquer un arrêt cardiaque.

Le 26 juin 2009, juge du tribunal de la peine a dit dans son arrêt que 'SEUL LE MINISTRE PEUT DECIDER D'UNE LIBERTE CONDITIONNELLE POUR DES RAISONS MEDICALES', ce qui a été confirmé par la Cour de Cassation.

Le 13 juillet 2009, dans sa lettre à Paul Van Buitenen, Membre du Parlement Européen, le Ministre de la justice a assuré qu’il ne lui était pas permis d’intervenir, en vertu de la loi du 17 mai 2006 concernant (…) l’attribution d’un contrôle électronique est de la compétence exclusive du tribunal d’application des peines.

Le 4 septembre 2009, en réponse à la question parlementaire n° 4-3231, le Ministre de la Justice a assuré que le titre onze de cette loi votée, qui attribue à ce tribunal de juger des libérations conditionnelles pour raison de santé ne serait pas applicable en raison de "l’état de la surpopulation dans les prisons", mais que cela "ne cause aucun préjudice aux détenus".

Notre association a envoyé une lettre recommandée à Mr Stefaan De Clerck pour l’informer personnellement des pathologies très lourdes de Marcel Vervloesem et de la nécessité de lui faire bénéficier d’une liberté conditionnelle pour raison de santé. Nous n’avons obtenu aucune réponse jusqu’à ce jour.

La responsabilité du gouvernement belge, parfaitement au courant de la situation, est donc pleine en tout état de cause :

1°) non-assistance à personne en danger de mort à de nombreuses reprises.
2°) blocage de l'application de la loi sur la libération conditionnelle pour raison de santé et sur le droit des détenus à des soins de santé de qualité identique à celles accessibles aux personnes du monde libre.

Nous insistons auprès de vous, tant l’heure est grave pour nos démocraties, quand homme se meurt, sans qu’aucune des instances avisées ne veuillent intervenir pour lui épargner des souffrances aigües. Chaque jour compte dans la situation de santé de Marcel Vervloesem et il s’achemine de façon certaine vers la mort à brève échéance.

Respectueusement,

 

Martine Mangione

Présidente de l’association Marcel Vervloesem-Tevirepedo
Tevirpedo@droitfondamental.eu

http://tevirepedo.droitfondamental.eu/

------------------------------

Van Tevirepedo Tevirepedo@droitfondamental.eu
Aan meyrem almacidekamer, gerolf annemansdekamer, marie.arena lachambre, josy.arens lachambre, yolande.avontroodt dekamer, daniel.bacquelaine lachambre,xavier.baeselen lachambre, ronny.balcaen lachambre, sonja.becq dekamer, francois.bellot lachambre, philippe.blanchart lachambre, hendrik.bogaert dekamer, hans.bonte dekamer,juliette.boulet lachambre, christian.brotcorne lachambre, koen.bultinck dekamer,colette.burgeon lachambre, ingrid.claes dekamer, david.clarinval lachambre, guy.coeme lachambre, patrick.cocriamon lachambre, alexandra.colen dekamer, francoise.colinia lachambre, philippe.collard lachambre, jean.cornil lachambre, valerie.deom lachambre,guy.dhaeseleer dekamer, hendrik.daems dekamer, georges.dallemagne lachambre,maggie.deblock dekamer, rita.debont dekamer, valerie.debue lachambre, mathias.declercq dekamer, herman.decroo dekamer, francois.dedonnea lachambre, patrick.degroote dekamer, martine.demaght dekamer, filip.deman dekamer, corinne.depermentier lachambre, jenne.depotter dekamer, els.de.rammelaere dekamer, mia.deschamphelaere dekamer, wouter.de.vriendt dekamer, jeanmarie.dedecker dekamer, roland.defreyne dekamer, katia.dellafaille dekamer, roel.deseyn dekamer, olivier.destrebecq lachambre,maya.detiege dekamer, patrick.dewael dekamer, leen.dierick dekamer, camille.dieu lachambre, michel.doomst dekamer, dalila.douifi dekamer, daniel.ducarme lachambre,denis.ducarme lachambre, andre.flahaut lachambre, jean-jacques.flahaux lachambre,catherine.fonck lachambre, andre.frederic lachambre, jacqueline.galant lachambre,david.geerts dekamer, zoe.genot lachambre, joseph.george lachambre, muriel.gerkens lachambre, thierry.giet lachambre, georges.gilkinet lachambre, luc.goutry dekamer,hagen.goyvaerts dekamer, luc.gustin lachambre, olivier.hamal lachambre, kattrin.jadin lachambre, eric.jadot lachambre, jan.jambon dekamer, gerald.kindermans dekamer,meryame.kitir dekamer, bart.laeremans dekamer, sabien.lahaye-battheu dekamer, fouad.lahssaini lachambre, karine.lalieux lachambre, marie.claire.lambert lachambre, renaat.landuyt dekamer, david.lavaux lachambre, carine.lecomte lachambre, josee.lejeune lachambre, eric.libert lachambre, peter.logghe dekamer, peter.luykx dekamer, olivier.maingain lachambre, mariechristine.marghem lachambre, alain.mathot lachambre, yvan.mayeur lachambre, guy.milcamps lachambre, patrick.moriau lachambre, jan.mortelmans dekamer, linda.musin lachambre, nathalie.muylle dekamer,clotilde.nyssens lachambre, jacques.otlet lachambre, katrien.partyka dekamer,barbara.pas dekamer, jan.peeters dekamer, andre.perpete lachambre, cathy.plasman dekamer, annick.ponthier dekamer,magda.raemaekers dekamer, willem-frederik.schiltz dekamer, bert.schoofs dekamer, marie-martine.schyns lachambre, luc.sevenhans dekamer, sarah.smeyers dekamer, therese.snoyetdoppuers lachambre, bart.somers dekamer, ine.somers dekamer, sofie.staelraeve dekamer, bruno.stevenheydens dekamer, isabelle.tasiaux lachambre, raf.terwingen dekamer, eric.thiebaut lachambre, bruno.tobback dekamer,bruno.tuybens dekamer, ilse.uyttersprot dekamer, bruno.valkeniers dekamer, Luk.Van.Biesen dekamer, christine.vanbroeckhoven dekamer, ludo.vancampenhout dekamer, carina.vancauter dekamer, lieve.vandaele dekamer, robert.vandevelde dekamer, jef.vandenbergh dekamer, francis.v.d.eynde dekamer, liesbeth.vanderauwera dekamer, dirk.vandermaelen dekamer, tinne.vanderstraeten dekamer, bruno.vangrootenbrulle lachambre, stefaan.van.hecke dekamer, flor.vannoppen dekamer, ludwig.vandenhove dekamer, paul.vanhie dekamer, hilde.vautmans dekamer, stefaan.vercamer dekamer, mark.verhaegen dekamer, s.verherstraeten dekamer, geert.versnick dekamer, dirk.vijnck dekamer, kristof.waterschoot dekamer, ben.weyts dekamer, brigitte.wiaux lachambre, hilal.yalcin dekamer
cc: antwerp progresslaw.net, Jan Boeykens werkgroepmorkhoven, oip oipbelgique
Datum: 22 december 2009
Onderwerp: Marcel Vervloesem en pré coma a besoin d'une hospitalisation immédiate


kaartvzw Werkgroep Morkhoven - le réseau pédocriminel de Zandvoort:

Werkgroep Morkhoven - Wordpress
vidéos: le réseau pédocriminel de Zandvoort
vidéos: Zandvoort etc. (1)
vidéos: Zandvoort etc. (2)
Werkgroep Morkhoven - Skynet
http://droitfondamental.eu/

12/08/2009

Violation des droits de l'homme dans les prisons belges: Députés Européens

declerck.286380

Madame, Monsieur le Député Européen,

L'association Werkgroep Morkhoven et moi-même vous avons interpellé à la mi-juillet 2009, au sujet de l'état de santé très grave de Marcel Vervloesem, détenu à la prison de Turnhout en Belgique. Nous vous demandions de bien vouloir intervenir auprès des autorités belges afin de vous assurer qu'il puisse bénéficier des soins de santé auquel tout
être humain a droit.

Actuellement, Marcel Vervloesem ne reçoit toujours pas de soins à son triple cancer. J'ai pu constater, lors de ma visite à la prison, qu’il présente des œdèmes des membres inférieurs et une coloration jaune de la peau, présumant d'une évolution de ce cancer non traité. Il est aussi porteur d'une pathologie cardiaque, d'un diabète insulinodépendant et d'une insuffisance rénale, (ses reins ne fonctionnant plus qu'à 50% d'après ce qu'on lui a dit). Il a besoin d’un bilan médical complet et d'un traitement de toute urgence.

Stefaan De Clerck, ministre de la justice, a fait transférer Marcel Vervloesem à la prison de Turnhout pour lui octroyer des conditions de
détention « plus humaines ». Le PSD (service psychosocial des prisons flamandes) sous la tutelle de ce ministre, a pour mission de donner un
avis sur l’opportunité des congés pénitentiaires et des libérations conditionnelles sous surveillance  électronique pour raison de santé. Le règlement l’oblige, en cas de transfert d’un prisonnier, à communiquer son dossier à leurs confrères de la prison où il est transféré.

Le PSD de Bruges n’a pas encore, en six semaines, communiqué au PSD de Turnhout le rapport psycho social de Marcel Vervloesem. La violation du
règlement empêche que le service ad hoc émette un avis, ce qui lui permettrait d'aller consulter un médecin à l'extérieur. Trois semaines de manœuvre dilatoires supplémentaires feraient atteindre la
date butoir, avec pour effet de reporter de six mois, un accès à des soins de santé urgents.

Le Ministre De Clerck ne répond pas au courrier qui lui est envoyé pour sauver ce que peut de l’état de santé de Marcel Vervloesem. Le Président du Werkgroep Morkhoven a écrit à tous les membres du parlement belge ainsi qu'au médiateur fédéral, mais en vain. Personne ne répond.

En désespoir de cause, nous faisons appel encore une fois à votre intervention, pour le respect des lois européennes en Europe.
Nous vous prions de bien vouloir insister auprès du  s'assure que  ses services respectent ses propres règlements, et  fasse envoyer d’urgence le dossier de Mr Vervloesem au PSD de la prison de Turnhout.

En vous remerciant d’avance de bien vouloir considérer le droit à la vie d’un prisonnier, nous vous prison d’agréer l’expression de toute notre
considération.


Martine Mangione,

Professionnelle de la santé et Collaboratrice
Fondation Princesses de Croÿ et Massimo Lancellotti
Werkgroep Morkhoven asbl/vzw


Les correspondances ou réponses sont à envoyer à Jacqueline de Croÿ Vice-présidente du WERKGROEP MORKHOVEN à l'adresse suivante:
werkgroep.morkhoven@droitfondamental.eu

 


- Website Morkhoven (anglais, français, italien, néerlandais)
- Werkgroep Morkhoven Skynet
- Droit Fondamental (français, anglais, italien)
- http://pedopitchoun2.blogspace.fr
- Prisons belges - tortures
- Prisonniers belges en Hollande
- Prisonniers de Guantanamo - Karel De Gucht et Hillary Clinton
- Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU: La Belgique
- surpopulation carcérale
- prisonniers malades
- prisonniers malades: Loi Dupont
- Droits des prisonniers - l'Ombudsman européen
- prisonniers malades: La Convention européenne des Droits de l'Homme

- Réseaux pédocriminels: Zandvoort
- Réseau pédocriminel de Zandvoort: question parlementaire
- Marcel Vervloesem sur BFM-TV, Video 1 (français, soustitres néerlandais)
- Marcel Vervloesem sur BFM-TV, Video 2 (français, soustitres néerlandais)
- Video 'SOS Marcel LIBRE'
- Video 'Marcel Vervloesem, hymne de la Résistance'

Photo:
Le Ministre de la Justice belge Stefaan De Clerck (Chrétiens Democrates flamands)

25/04/2009

ZANDVOORT N°3: Précautions de la Comission des Pétitions


EU-commission_001Jacqueline de Croÿ - 25 avril 2009

Le Président de la Commission des Pétitions a accepté, ce 21 avril 2009, la pétition "Pédocriminalité organisée: violation systématique des dispositions fondamentales du droit international au sein de l'Union", qui expose une fois de plus le réseau pédocriminel ZANDVOORT.

La pétition, enregistrée en dossier n°1696/2008, a été transmise pour enquête préliminaire, à la Commission Européenne, qui avait qualifié les 90.000 victimes de meurtre, viol, torture et pédopornographie de "dossier individuel", pour rejeter toute possibilité d'intervention. La nuance majeure avec les précédentes pétitions, est qu'elle a également été transmise à la Commission du Parlement Européen qui a pour mission de contrôler que la Commission Européenne fasse son travail.

Depuis, le Tribunal International de la Haye, les ministères des affaires intérieur italiens et des affaires étrangères français, le gouvernement du Québec, le Kremlin et l’OCDE ont consulté nos sites. Le réseau criminel frémis et les téléphones grésillent... Son bataillon français d’organisme civil est à la recherche des victimes. Leur rôle avait consisté à prévenir les contactes entre les parents qui demandaient justice pour leurs enfants et le Werkgroep Morkhoven, l'ONG belge qui avait exposé le dossier. Ils ont été abandonnés en 2003, quand la juge Ringot a classé le dossier en l'absence de 90.000 pièces. Tous ont ensuite tous été condamnés pour diffamation ou dans des comédies d'échanges de rôles, parfois à de lourdes peines de prison.

Le membre d'un de ces organismes, fan club d’un magistrat français, qui apparaît déculotté avec un garçon de onze ans sur une photo du fichier Zandvoort, a immédiatement contacté Marcel Vervloesem, le témoin principal et collaborateur du Werkgroep Morkhoven, à la prison de Bruges. Le magistrat déculotté prépare sa défense en assurant que l'analyse biométrique qui l'a identifié à 99.03%, a été faite par des incompétents. Il espère s’en sortir avec la photo d'un sosie qu’il dit de être lui plus jeune. La procédure veut que les juges rejettent l’analyse biométrique qui démontre la différence entre le juge est son sosie, par une analyse faite avec des programmes qui ne font pas la différence entre une cuillère et une fourchette.

Nul ne sait si le Tribunal pénal de La Haye se prêterait à ce genre de comédie, mais on imagine que tous les mis en cause sont à la recherche des preuves à anéantir. Un bon conseil à toutes les victimes: ne communiquez jamais vos dossiers aux associations et méfiez-vous de leurs avocats.

La pétition expose l’impossibilité d’obtenir de l’aide de quiconque. Marcel Vervloesem venait de sortir d’une hospitalisation lors de laquelle il s’était réveillé menotté dans un bain de sang, au résultat d’une gangrène sciemment laissée sans soin en prison, qui a nécessité de l’amputer de chair et d’os. Le Comité contre les tortures de l’ONU a platement refusé d’intervenir. Amnesty International et la Ligue des Droits de l’Homme n’ont même pas répondu aux appels à l'aide.

Depuis la pétition, les tortures sont opérées par des justificatifs médicaux mortels, une grève du zèle administrative et les déliriums démocrates chrétiens de Stefaan De Clerck, le nouveau ministre de la Justice.

La Commission de l’euthanasie n’a pas trouvé le temps en six mois de préconiser des traitements susceptibles d'atténuer les souffrances inhérentes au défaut de soins aux maladies terminales de Marcel Vervloesem, mais le Ministre lui a proposé une pilule pour provoquer son arrêt cardiaque en prison. Les services sociaux ont mis huit mois à lui refuser une équipe de psychologues de l’hôpital universitaire d’Anvers, pour lui balancer le "conseiller moral" de la prison.

Les juristes du réseau comptaient sur la prescription. L'admnistration, qui est intégralement infiltrées, a alors été prise par le mal du siècle, qui est qualifié de dysfonctionnement et d’estompement de la norme. Le blocage judiciaire du dossier Zandvoort a fait passer le nombre de victimes de 90.000 à plusieurs millions en dix ans. Il s’agit donc d’un crime contre l’humanité, qui imprescriptible.

Beaucoups de parents sont complices et ne rouspètent que pour gagner un divorce, puis rouspètent parce que le réseau a décidé d'offrir sa "protection juridique" à l'autre. Mais ceux qui ont véritablement été pris de surprise et tous les témoins qui ont lutté pour protéger ces enfants, ont été persécutés au delà de toute imagination.Le jour où le Parlement Européen saisit le Tribunal International pénal de La Haye, les victimes pourront sortir de l’ombre et Marcel Vervloesem aura gagné son dernier combat.
Espérons que cela lui donne la force de renoncer au suicide qu'il prépare.

LIRE LA PETITION:

- Droit Fondamental - Petition
- Petition - Réseau pédocriminel de Zandvoort


soins_intensifs_002CONTACT:

N'hésitez pas à lui envoyer une carte postale, car ça le soulagera de savoir que sa vie n'a pas été écourtée en vain:
Gevangenis Brugge (Prison de Bruges)
Sectie 35 - K 62
t.a.v. Marcel Vervloesem
Legeweg 200
8200 Sint-Andries - Brugge (Belgique)

Werkgroep Morkhoven vzw-asbl
Rue Faider 10
1060 Saint-Gilles (Belgique)
Tel: 0032 (0)2 537 49 97
WerkgroepMorkhoven@gmail.com
postmaster@droitfondamental.eu
issakaba@skynet.be

---------

LINKS:

- Werkgroep Morkhoven Skynet
- Droit Fondamental
- Réseau Zandvoort
- Prisonniers politiques: Ibrahim Baryaz

---------

PHOTOS:

- Logo de l'Union Européen
- A son arrivée aux urgences à l'hôpital Sint Jan à Bruges, Marcel Vervloesem a été isolé dans une chambre entourée par 2 gardiens (ou des agents de sécurité belge), malgré l’état de sa santé critique.
Lors de ses opérations, et le séjour à l'hôpital (pendant 20 jours), Marcel Vervloesem était enchaîné par des menotes à la table d'opération, au lit, au brancard, au chaise roulante et aux appareils médicaux.

21:50 Écrit par Jacqueline de Cro dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : abus des enfants petition parlement europeen |  Facebook |

16/01/2009

Lutte contre la pédocriminalité: Dr. Giorgio Gagliardi écrit au ministre De Clerck

J.GiorG.diplom.mail-16 patient

 

Dr. Giorgio Gagliardi
Medico Psicoterapeuta
Docente di Psicoterapia Ipnotica AMISI-Milano
Consulente di diverse Associazioni Pro-Vittime
Tel. +39 347 4712328 - +39 0321 658762
Italie

Concerne : Marcel Vervloesem

Monsieur le Ministre,

C'est une véritable honte d'assister à la démolition programmée de l'homme qui a mis au jour les tristes plaies de la société, tels que les réseaux de production de pédopornographie, et qui pour récompense, a été incarcéré trois fois, dans le cadre de procédure manifestement manipulées de tribunaux, les journaux où autre presse, le poussant l'auto destructions, comme la grève de la faim et de la soif et maintenant, au suicide. Marcel même a été persuadé par autrui, de subir une euthanasie, d'abord par les traitements infligés en prisons, et maintenant, se rajoutent les menaces de cachot à cause des diverses publications par son association. Marcel n'est certes pas comparable à un prisonnier ordinaire, mais à un prisonnier qui semble devoir être détruit par tous les moyens.

Aucune des autorités que nous avons contactées et que nous contactons encore, n'ont répondu, sauf pour préciser la bureaucratie nécessaire à lui rendre visite en prison. Aucune des organisations religieuses ou internationales n'ont répondu à nos appels, sauf une fois, pour nous déférer à une organisation subsidiée par l'état belge qui n'a pas daigné répondre. Le cas alarmant de Marcel n'a même pas été présenté à l'Observateur du Conseil de l'Europe, qui est venu en Belgique pour constater de la situation dans les prisons. Les sources belges font état du nombre alarmant de suicides, et qui croît à la prison de Bruges, comme s'il ne s'agissait pas d'un symptôme indicateur, déjà dénoncé les observateurs de l'ONU ?

J'ai suivi les vicissitudes médicales de Marcel et j'ai remarqué que certaines interventions et conséquences, comme la gangrène survenue à l'endroit où a été inséré le cathéter pour la coronarographie, étaient prévisibles, et qu'elles auraient pu être prévenues par un traitement correct.

Les services de la défense des victimes attachés à ces affaires doivent intervenir car la situation est anomale : les changements de cellule, les ambulances qui ne l'amènent pas dans un hôpital, mais dans autre prison, avec une centre médical ! Ensuite les médicaments essentiels qui ne sont pas toujours fournis.

C'est vraiment déplorable et je ne comprends pas comment aucune enquête n'a encore été ouverte sur ces modalités d'assistance aux prisonniers aussi malades que Marcel, qui sont menottés même sur un brancard ou attaché à divers opérateurs médicaux. Puis cela continues avec un changement de cellule, pour le mettre dans une cellule avec des excréments humains. Et si un prisonnier pourrait fuir malgré son état, pourquoi ne pas lui attribuer un bracelet électronique, plus sûr et moins douloureux que les menottes ?

Les documents disparus de son dossier et les vérités cachées par l'ex ministre de justice lors d'une récente interpellation parlementaire me reviennent toujours à la mémoire.
Certes, on rajoute aux traitements imposés à Marcel, celui des enfants du réseau de Zandvoort qui demandent justice, que personnes n'écoute, qui n'ont plus voix et capitulent, pendant que par contre, il n'y a d'intérêt que pour décider Marcel à capituler, de manière à enlever une épine dans le flanc de quelques autorités et amis de l'hôpital d'Anvers, où le réseau Zandvoort est apparu la première foi. La loi, que même le prêtre de la prison de Bruges a demandé pour Marcel par humanité pour des questions majeurs et un directeur qui aurait répondu en haussant les épaules !

Un beau coup d'éponge et ensuite, le silence et la poussière du temps, qui cependant ne couvriront jamais bien, ni Marcel, ni les enfants victimes des réseaux pédocriminels mis en lumière et dénoncés par Marcel.

Le tribunal de Strasbourg peut toujours exposer la honte sur les accusations retenues contre Marcel, mais rien ne parviendra à résoudre, comme ce directeur en haussant les épaules, le fait que maintenant, tous voyagent sur Internet : les gens modestes ne sont plus illettrés, ni stupides, ni déficients, et peuvent sur Internet, lire les lignes et tirer leurs conclusions.

Distinctement

Giorgio Gagliardi
1612009
22033 Asso (Italie)

 


GroepBrugge.mail-2patientenrechtenenmensenrechtenbestaannietinAZSint-JanteBrugge

Werkgroep Morkhoven vzw-asbl
Faiderstraat 10
1060 Sint-Gillis
nr. 443.439.55
Tel: 0032 (0)2 537 49 97
WerkgroepMorkhoven@gmail.com
postmaster@droitfondamental.eu
issakaba@skynet.be

http://groups.msn.com/WerkgroepMorkhoven
http://werkgroep-morkhoven.skynetblogs.be/
http://www.droitfondamental.eu/

-------

Schrijf naar/Ecrivez à/Write to/Scrivete a:

Gevangenis Brugge
Medisch Centrum - K 6104
t.a.v. Marcel Vervloesem
Legeweg 200
8200 Sint-Andries - Brugge (België-Belgique-Belgium-Belgio)
Gevangenis: Tel: 050 45 71 11 - Fax: 050 45 71 89
Europe: Tel: 0032 50 45 71 11 - Fax: 0032 50 45 71 89

- Kinderpornonetwerk Zandvoort
- Gerecht Turnhout
- Justitie Turnhout
- Open Brief Procureur-Generaal
- Jacobs Zicot Turnhout
- Onkelinx Turnhout
- Zoé Genot cd-roms Zandvoort
- Hof van Beroep Antwerpen - Vervloesem

 

Photos: Princesse de Croÿ et Dr. Giorgio Gagliardi, Le Werkgroep Morkhoven devant les portes de la prison de Bruges

03/11/2008

Marcel Vervloesem à l'hôpital de Turnhout: lettre au directeur du prison de Bruges


Le Meurtre de Marcel Vervloesem - The Murder of Marcel Vervloesem

marcelMarcel.hospital.im-victime_du_maitre-chanteur-4fkvandeurzen

Dans son lettre recommandée du 30 août 2008 au directeur du prison de Bruges, la Princesse Jacqueline de Croÿ, Vice-Présidente de l'ASBL Werkgroep Morkhoven, écrivait:
...'Marcel Vervloesem était en effet déjà cardiaque, diabétique insulinodépendant et atteint d'un cancer à la prostate, qui a été laissé sans soins alors qu'il était incarcéré en 2005, d'abord au prison de Turnhout, puis à Bruges. Ceci a développé deux métastases, opérées mais jamais anéanties par une chimiothérapie, comme il se doit.

Marcel Vervloesem protestera de cette incarcération, car la loi belge ne permet pas que les prisons ne se transforment en mouroirs, qui privent les personnes gravement malades de soin.'...


Sites:
- http://www.zoegenot.be/CD-roms-pedocriminels-Onkelinx.html
- http://www.zoegenot.be/CD-Roms-pedopornographiques.html
- http://www.google.be/search?hl=fr&q=Ministre+Onkelinx+Zandvoort&btnG=Recherche+Google&meta=
- http://www.google.fr/search?hl=fr&q=affaire+zandvoort&btnG=Rechercher&meta=
- http://www.google.be/search?hl=fr&q=Gina+Bernaer+Pardaens&btnG=Rechercher&meta=
- http://www.google.be/search?hl=fr&pwst=1&sa=X&oi=spell&resnum=0&ct=result&cd=1&q=Gerrit+Ulrich+Zandvoort&spell=1
- http://www.google.be/search?hl=fr&q=Jacobs+zicot+turnhout&btnG=Rechercher&meta=
- http://www.janettseemann.info/ censuré en date du 1.8.2008: 'suspended, suspendu'
- http://www.lepeededamocles.info/ censuré en date du 1.8.2008: 'suspended, suspendu'
- http://www.droitfondamental.eu/
- http://antipedo.over-blog.com/15-index.html
- http://de-lachende-advocaat.skynetblogs.be/post/6142710/belgique-les-rapports-entre-la-mafia-et-la-p
- http://www.juliemelissa.be/ censuré: 'le serveur “www.juliemelissa.be” est introuvable'
- http://www.comites-blancs.be/plan.php3

Vidéos:
- http://www.dailymotion.com/alchimie33/video/x6idhy_marcel-vervloesem-petition-pour-sa_news
- http://www.youtube.com/watch?v=2PajOlfeLLY
- http://www.youtube.com/watch?v=KCdujI03CqU
- http://www.youtube.com/watch?v=MHJZZ9dtDw4
- http://www.youtube.com/watch?v=YFHui4vYaSI
- http://www.youtube.com/watch?v=LI-TTcN6Hrg
- http://www.youtube.com/watch?v=VY1Hl5rqZYE
- http://www.youtube.com/watch?v=etMKmCQmYDQ
- http://www.youtube.com/watch?v=GppAwZewpBo
- http://www.youtube.com/watch?v=tWGD-p4G95M
- http://www.youtube.com/watch?v=wtJbjXDo1fQ
- http://www.youtube.com/watch?v=iueMpyQhHyM
- http://www.youtube.com/watch?v=4EFm6dJt5So
- http://www.youtube.com/watch?v=2oUv-gb4ADg
- http://www.youtube.com/watch?v=tLuSGBjIsCo
- http://www.youtube.com/watch?v=7TcHFMgaHl0
- http://www.youtube.com/watch?v=EgNnpRyHwZk
- http://www.youtube.com/watch?v=eztlhl-CbQo
- http://www.youtube.com/watch?v=IkxpA35KBsY
- http://www.youtube.com/watch?v=H8Y-hQUeSxc
- Vidéo Interdiction-de-distribuer-des-pamphlets
- Vidéo Action Pamphletverbot

Interview Marcel Vervloesem:
- http://video.google.fr/videoplay?docid=-2677403120088841377&hl=fr
- http://video.google.fr/videoplay?docid=7841199076199452674&hl=fr
- http://droitfondamental.eu/001-meurtre_d_un_hero_flamand_Jour_J-2-FR.htm

Photos:
- Marcel Vervloesem en plein d'action
- Marcel Vervloesem après l'opération de son cancer en 2006 à l'hôpital de Lier
- Ministre de la Justice Vandeurzen (Parti des Démocrats Chrétiens) qui ne veut pas une enquête sur les disparitions des documents à décharge de Marcel Vervloesem sur le tribunal de Turnhout et les 7 cd-roms du réseau Zandvoort à la Cour d'Anvers.
Les disparitions étaient confirmés par le Conseil Supérieur de la Justice.

07:46 Écrit par Jacqueline de Cro dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vervloesem directeur prison bruges |  Facebook |

24/09/2008

L'étouffement de l'affaire Zandvoort: Zoé Genot, députée fédérale


Question parlementaire

ZoeGenot.images---------- Forwarded message ----------
From: Jan Boeykens
Date: 24 sep. 2008
Subject: Marcel Vervloesem URGENT !
To: GENOT Zoe

Chère Madame Genot,
Chère Zoé,

Comme vous savez, Marcel Vervloesem commençe aujourd'hui à son 20ième jour de son grève de la faim en du soif (depuis un dizaine de jours, il boît quelques verres d'eau mais vous comprenez que c'est fortement insuffissament chez une grève de la faim).

Sa situation devient alors de plus en plus critique.

Il y a 2 jours, qu'enfin, Princesse de Croÿ (vice-présidente de l'asbl Werkgroep Morkhoven) et moi avons ont eu la permission de le visiter.
Dr. Gagliardi, un médecin italien, qui écrivait déjà à 26.8.2008 pour une permission de visite et Ingrid et Eric Riksen, le parents hollandais qui ont écrit à Marcel avec une copie de leur carte d'identité, il y a 10 jours, attendent encore pour la permission de visiter Marcel.

Est-ce que le courier de Marcel reste blocqué ?

C'est un vrai torture pour ces gens qui ont toujours cru en Marcel en le restent soutenir.

Marcel risque de tomber, chaque moment du jour, dans un coma diabétique d'ont il ne sortira plus et, si il sortira, il risque un endommagement cérébrale.

Comme vous savez, le Conseil Supérieur de la Justice constatait que les documents en décharge de Marcel, ont été volé de son dossier.
Le Conseil Supérieur de la Justice constatait aussi que les 7 cd-roms de l'affaire Zandvoort que le Werkgroep Morkhoven a envoyé en 1998 au Roi et qui ont été transmis par le Roi au procureur-général d'Anvers, ont été également volés.

Le ministre de la Justice, Jo Vandeurden, ne veut pas intervenir parce qu'il trouve que les vols font part de la 'procédure juridique' et il ne répondait pas mon lettre recommandé dd. 30 mai 2008 concerne ces vols qui, suivant d'un des membres de son cabinet, 'se trouve encore chez le chef du cabinet'.

Les vols des documents du dossier de Marcel et les vols des cd-roms au Cour d'appel d'Anvers n'ont rien à faire avec la 'procédure juridique' et tombe sous la responsabilité de ministre Vandeurzen.

Est-ce que vous voulez, comme vous avez promis, intervenir chez le ministre avant que Marcel est tombé en coma ?

Veuillez croire, chère Madame Genot, à l'assurance de toute ma considération.

Jan Boeykens,
Président du Werkgroep Morkhoven

Werkgroep Morkhoven vzw-asbl
Rue de Faider 10
1060 Saint-Gilles
(Belgique)
nr. 443.439.55
Tel: 0032 (0)2 537 49 97
WerkgroepMorkhoven@gmail.com
http://groups.msn.com/WerkgroepMorkhoven
http://werkgroep-morkhoven.skynetblogs.be/

PS. Comme vous savez, il y plus que six mois que Marcel Vervloesem a été invité par le Collège des procureurs-général à De La Haye pour un réunion concerne les cédéroms de Zandvoort. Le Collège prépare à ce moment un rapport de cette réunion et j'ai l'impression qu'on veut éliminer Marcel avant que ce rapport sorte.

Je vous envoie ci-joint une copie de ma lettre dd. 7.7.2008


Bruxelles, 7.7.2008

Madame Zoé Genot,
Députée fédérale, siégeant à la Chambre des Représentants
tête de liste ECOLO à la Chambre pour Bruxelles - Hal - Vilvorde

Chère Zoé,

Comme vous savez, Marcel Vervloesem a été condamné sur base d'un dossier incomplet à 4 ans de prison. C'est clairement une manière d'étouffer l'affaire Zandvoort, dont il est présenté comme le "chef", alors que sans lui, personne ne connaîtrait l'existence du réseau.

Nous avons aussi découvert qu'il n'y a pas de disparus que les documents et les témoignages du dossier de Marcel mais également 7 cédéroms avec les photos de Zandvoort que le Werkgroep Morkhoven avait transmit au Roi et que le Roi avait transmit via Tony Van Parys, en ce temps ministre de la justice, au procureur-général Christine Dekkers de la court d'appel d'anvers. Le conseil supérieur de la justice nous a confirmé ces vols.

J'ai alors écrit par lettre recommandé (avec avis de reception) au ministre de la justice Vandeurzen et au Roi lui-même. J'ai aussi écrit au Jacques van Ypersele, Tony Van Parys et les membres de la commission de la justice du sénat.

Ni van Ypersele, ni les membres du sénat ne m'ont répondu.Van Parys m'a répondu qu'il attend les 'résultats de l'enquête'. Je lui ai demandé quelle enquête parce que les enquêtes concernant les cédéroms Zandvoort et Marcel Vervloesem sont fermées. Van Parys ne m'a pas répondu.

L'avocat-général Marc Tack de la 14ième chambre de la court d'appel d'Anvers, lui aussi, a confirmé la disparition des cédéroms et en même temps, qualifiait le dossier Zandvoort avec 88.539 victimes (selon un rapport du police fédéral) de 'bulle crevée'.

Vous avez interpellé ministre Onkelinx sur l'enquête des cédéroms Zandvoort. Elle n'avait pas voulu répondre et qualifiait le dossier de 'dossier individuelle dont elle ne voulait pas donner de détails'.

Est-ce que vous pouvez interpeller Vandeurzen pour qu'il prenne ses responsabilités ?

Marcel, (qui vient de devenir grand-père pour la cinquième fois), a décidé, que s'il était enfermé, qu'il débutera directement une grève de la faim. Il y a peu de chance qu'il y survive. Son état de santé est alarmant. Non seulement cardiaque et lourdement diabètique, on vient de découvrir qu'on lui a caché un premier cancer il y a 3,5 ans à la prison de Turnhout. On lui avait dit qu'il ne pouvait pas faire de chimiothérapie à cause du diabète, mais il parrait que c'est un mensonge. Il a déjà eu deux métastases.

Nous pensons que les autorités belges ont l'intention, après la mort de Marcel, de fermer définitivement le dossier Zandvoort et de detruire les cédéroms en silence.

En l'attente de votre réponse, Jacqueline de Croÿ (Fondation Princesses de Croÿ et Massimo Lancellotti), se joint à moi pour vous rappeler notre meilleur souvenir,

Jan

Jan Boeykens
Président du Werkgroep Morkhoven

Werkgroep Morkhoven vzw-asbl
Rue Faider 10
1060 Saint-Gilles
Belgique
nr. 443.439.55
Tel/Fax 02 537 49 97
WerkgroepMorkhoven@gmail.com
http://groups.msn.com/WerkgroepMorkhoven
http://werkgroep-morkhoven.skynetblogs.be/

PS. Si vous êtes interessé: il y a quelques jours que Marcel a été invité par la justice à De Lahaye pour une audition concernant les cédéroms de Zandvoort.


Sites:
- http://www.zoegenot.be/CD-roms-pedocriminels-Onkelinx.html
- http://www.google.be/search?hl=fr&q=Ministre+Onkelinx+Zandvoort&btnG=Recherche+Google&meta=
- http://www.google.fr/search?hl=fr&q=affaire+zandvoort&btnG=Rechercher&meta=
- http://www.google.be/search?hl=fr&q=Gina+Bernaer+Pardaens&btnG=Rechercher&meta=
- http://www.google.be/search?hl=fr&pwst=1&sa=X&oi=spell&resnum=0&ct=result&cd=1&q=Gerrit+Ulrich+Zandvoort&spell=1
- http://www.google.be/search?hl=fr&q=Jacobs+zicot+turnhout&btnG=Rechercher&meta=
- http://www.janettseemann.info/ censuré en date du 1.8.2008: 'suspended, suspendu'
- http://www.lepeededamocles.info/ censuré en date du 1.8.2008: 'suspended, suspendu'
- http://www.droitfondamental.eu/
- http://antipedo.over-blog.com/15-index.html
- http://de-lachende-advocaat.skynetblogs.be/post/6142710/belgique-les-rapports-entre-la-mafia-et-la-p
- http://www.juliemelissa.be/ censuré: 'le serveur “www.juliemelissa.be” est introuvable'
- http://www.comites-blancs.be/plan.php3

Vidéos:
- http://www.dailymotion.com/alchimie33/video/x6idhy_marcel-vervloesem-petition-pour-sa_news
- http://www.youtube.com/watch?v=2PajOlfeLLY
- http://www.youtube.com/watch?v=KCdujI03CqU
- http://www.youtube.com/watch?v=MHJZZ9dtDw4
- http://www.youtube.com/watch?v=YFHui4vYaSI
- http://www.youtube.com/watch?v=LI-TTcN6Hrg
- http://www.youtube.com/watch?v=VY1Hl5rqZYE
- http://www.youtube.com/watch?v=etMKmCQmYDQ
- http://www.youtube.com/watch?v=GppAwZewpBo
- http://www.youtube.com/watch?v=tWGD-p4G95M
- http://www.youtube.com/watch?v=wtJbjXDo1fQ
- http://www.youtube.com/watch?v=iueMpyQhHyM
- http://www.youtube.com/watch?v=4EFm6dJt5So
- http://www.youtube.com/watch?v=2oUv-gb4ADg
- http://www.youtube.com/watch?v=tLuSGBjIsCo
- http://www.youtube.com/watch?v=7TcHFMgaHl0
- http://www.youtube.com/watch?v=EgNnpRyHwZk
- http://www.youtube.com/watch?v=eztlhl-CbQo
- http://www.youtube.com/watch?v=IkxpA35KBsY
- http://www.youtube.com/watch?v=H8Y-hQUeSxc
- http://www.blinkx.com/video/marcel-vervloesem-leader-du-werkgroep-morkhoven-r-sout-l-interdiction-de-distribuer-des-pamphlets/Ih3H8Z-C_iIcg9zlvGpB5A
- http://www.blinkx.com/video/action-werkgroep-morkhoven-dirrig-e-par-marcel-vervloesem-pamphletverbot/MXj28ouqkJmr-6-z7swbIw

Interview Marcel Vervloesem:
- http://video.google.fr/videoplay?docid=-2677403120088841377&hl=fr
- http://video.google.fr/videoplay?docid=7841199076199452674&hl=fr
- http://droitfondamental.eu/001-meurtre_d_un_hero_flamand_Jour_J-2-FR.htm


Ecrivéz à Marcel Vervloesem tant qu'il est en vie (de préférence, par lettre recommandée) et diffusez son adresse:
Write to Marcel Vervloesem as long as he is alive (registered mail is best) and forward his adress:

Gevangenis Brugge - Ziekenhuisafdeling
Kamer 3909
t.a.v. Marcel Vervloesem
Legeweg 200
8200 Sint-Andries - Brugge
(Belgique - Belgium)

Belgique - Belgium: Tel: 050 45 71 11 - Fax: 050 45 71 89
Europe : Tel: 0032 50 45 71 11 - Fax: 0032 50 45 71 89

06:27 Écrit par Jacqueline de Cro dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : etouffement affaire zandvoort |  Facebook |

04/09/2008

Droit de visite de Marcel Vervloesem: lettre à ministre Vandeurzen


Prison de Turnhout: Marcel Vervloesem n'a pas droit de visite

crimineletrekjes.vandeurzenkop

Prison de Turnhout
A l'attention du Directeur
Wezenstraat 1
2300 Turnhout
Belgique

Cher Monsieur,

J'ai envoyé une lettre que vous pouvez lire après, je n'ai pas encore reçu de réponse. Je vous demande la permission de visiter Marcel Vervloesem au cas où il doit entrer dans votre prison, dans son état de maladies graves et chroniques.

Veuillez agréer mes salutations les plus sincères.

Giorgio Gagliardi Medical Doctor et Ph.
Via Circonvallazione n. 7
22033 Asso ( Como)
Italie
Phonefax 0039 31 XXXXXX
2.9.2008

--------------------------------------

Lettre au Ministre de la Justice (photo)

Ministre Vandeurzen
Kabinet Justitie
Waterloolaan 115
1060 Brussel
Belgique

Monsieur le Ministre,

Marcel Vervloesem, qui doit être incarcéré à la prison de Turnhout le 5 septembre 2008, m'a désigné pour médecin traitant.
Il a déjà été incarcéré dans cette prison en mai 2005 et laissé sans soin alors que des analyses de sang avait fait apparaître un cancer à la prostate en janvier 2005. Il a développera deux métastases, opérées, mais jamais canalisées par la chimiothérapie, ce qui est inexplicable. Il est cardiaque et diabétique insulinodépendant.

Marcel Vervloesem avait fait une grève de la faim de 31 jours. La prison de Turnhout avait mis 25 jours avant de le transférer dans la prison hôpital de Bruges. Il a été réalimenté en prison, plutôt qu'aux soins intensifs d'un hôpital, ainsi que sa santé l'exigeait. Il est tombé dans trois comas diabétiques, qui auraient pu lui être fatals, vu son état cardiaque.

Il a l'intention de recommencer une grève de la faim, mais qu'il accompagnera cette fois-ci d'une grève de la soif, dés qu'il sera incarcéré.
Il sait qu'il devrait tomber dans le coma dans les trois jours et qu'il ne pourra pas survivre plus d'une semaine. Il refusera toute médication et toute réanimation.

Le parquet d'Anvers aurait l'intention de le faire immédiatement transférer à la prison hôpital de Bruges, selon son avocat, Me Jespers.

Je suis docteur en médecine, psychologue de formation et Marcel Vervloesem me demande de l'assister ses derniers jours. J'espère pouvoir lui sauver la vie. Je viendrai d'Italie pour cela.

Je vous demande l'autorisation de voir Marcel Vervloesem en ma qualité de médecin, dans n'importe quelle des prisons où il sera incarcéré.

En vous remerciant d'avance, je vous prie d'agréer l'expression de toute ma considération.


INFO DU WERKGROEP MORKHOVEN

Sites:
- http://www.zoegenot.be/CD-roms-pedocriminels-Onkelinx.html
- http://www.google.be/search?hl=fr&q=Ministre+Onkelinx+Zandvoort&btnG=Recherche+Google&meta=
- http://www.google.fr/search?hl=fr&q=affaire+zandvoort&btnG=Rechercher&meta=
- http://www.google.be/search?hl=fr&q=Gina+Bernaer+Pardaens&btnG=Rechercher&meta=
- http://www.google.be/search?hl=fr&pwst=1&sa=X&oi=spell&resnum=0&ct=result&cd=1&q=Gerrit+Ulrich+Zandvoort&spell=1
- http://www.google.be/search?hl=fr&q=Jacobs+zicot+turnhout&btnG=Rechercher&meta=
- http://www.janettseemann.info/ censuré en date du 1.8.2008: 'suspended, suspendu'
- http://www.lepeededamocles.info/ censuré en date du 1.8.2008: 'suspended, suspendu'
- http://www.droitfondamental.eu/
- http://antipedo.over-blog.com/15-index.html
- http://de-lachende-advocaat.skynetblogs.be/post/6142710/belgique-les-rapports-entre-la-mafia-et-la-p
- http://www.juliemelissa.be/ censuré: 'le serveur “www.juliemelissa.be” est introuvable'
- http://www.comites-blancs.be/plan.php3

Vidéos:
- http://www.dailymotion.com/alchimie33/video/x6idhy_marcel-vervloesem-petition-pour-sa_news
- http://www.youtube.com/watch?v=2PajOlfeLLY
- http://www.youtube.com/watch?v=KCdujI03CqU
- http://www.youtube.com/watch?v=MHJZZ9dtDw4
- http://www.youtube.com/watch?v=YFHui4vYaSI
- http://www.youtube.com/watch?v=LI-TTcN6Hrg
- http://www.youtube.com/watch?v=VY1Hl5rqZYE
- http://www.youtube.com/watch?v=etMKmCQmYDQ
- http://www.youtube.com/watch?v=GppAwZewpBo
- http://www.youtube.com/watch?v=tWGD-p4G95M
- http://www.youtube.com/watch?v=wtJbjXDo1fQ
- http://www.youtube.com/watch?v=iueMpyQhHyM
- http://www.youtube.com/watch?v=4EFm6dJt5So
- http://www.youtube.com/watch?v=2oUv-gb4ADg
- http://www.youtube.com/watch?v=tLuSGBjIsCo
- http://www.youtube.com/watch?v=7TcHFMgaHl0
- http://www.youtube.com/watch?v=EgNnpRyHwZk
- http://www.youtube.com/watch?v=eztlhl-CbQo
- http://www.youtube.com/watch?v=IkxpA35KBsY
- http://www.youtube.com/watch?v=H8Y-hQUeSxc
- http://www.blinkx.com/video/marcel-vervloesem-leader-du-werkgroep-morkhoven-r-sout-l-interdiction-de-distribuer-des-pamphlets/Ih3H8Z-C_iIcg9zlvGpB5A
- http://www.blinkx.com/video/action-werkgroep-morkhoven-dirrig-e-par-marcel-vervloesem-pamphletverbot/MXj28ouqkJmr-6-z7swbIw
- http://droitfondamental.eu/001-meurtre_d_un_hero_flamand_Jour_J-2-FR.htm

icon_quote

Signez la pétition - Sign the petition - Leggere la petizione - Teken de petitie:
- http://www.droitfondamental.eu/001-meurtre_d_un_hero_flamand_Jour_J-2-FR.htm
- http://droitfondamental.eu/phpBB2/index.php

Si vous avez des problemes à signer:
Cliquez sur le lien http://droitfondamental.eu/phpBB2/index.php et cliquez sur 'Register' + 'Log in'.Vous pouvez aussi envoyer votre mail à: WerkgroepMorkhoven@gmail.com, webmaster@droitfondamental.eu, issakaba@skynet.be

Contact: Werkgroep Morkhoven, Rue Faider, 1060 Saint-Gilles (Belgique) - Tel.: (0032) 02 537 49 97

Photo: Ministre de la Justice Vandeurzen (Démocrat Chrétien) qui ne répond pas à la lettre de Dr. Gagliardi et accepte aussi le vol des cd-roms du réseau Zandvoort à la Cour d'Anvers

13:16 Écrit par Jacqueline de Cro dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : marcel vervloesem prison droit de visite |  Facebook |

24/07/2008

Le vol des cd-roms de l'affaire Zandvoort


Le vol des cédéroms de l'affaire Zandvoort que le Roi avait transmit au procureur-général de la court d'appel d'Anvers: 'séparation des Pouvoirs'...

15.7.2008Koning


ZoeGenot.imagesBruxelles, 7.7.2008

Madame Zoé Genot,
Députée fédérale, siégeant à la Chambre des Représentants
tête de liste ECOLO à la Chambre pour Bruxelles - Hal - Vilvorde

Chère Zoé,

Comme vous savez, Marcel Vervloesem a été condamné sur base d'un dossier incomplet à 4 ans de prison. C'est clairement une manière d'étouffer l'affaire Zandvoort, dont il est présenté comme le "chef", alors que sans lui, personne ne connaîtrait l'existence du réseau.

Nous avons aussi découvert qu'il n'y a pas de disparus que les documents et les témoignages du dossier de Marcel mais également 7 cédéroms avec les photos de Zandvoort que le Werkgroep Morkhoven avait transmit au Roi et que le Roi avait transmit via Tony Van Parys, en ce temps ministre de la justice, au procureur-général Christine Dekkers de la court d'appel d'anvers. Le conseil supérieur de la justice nous a confirmé ces vols.

J'ai alors écrit par lettre recommandé (avec avis de reception) au ministre de la justice Vandeurzen et au Roi lui-même. J'ai aussi écrit au Jacques van Ypersele, Tony Van Parys et les membres de la commission de la justice du sénat.

Ni van Ypersele, ni les membres du sénat ne m'ont répondu. Van Parys m'a répondu qu'il attend les 'résultats de l'enquête'. Je lui ai demandé quelle enquête parce que les enquêtes concernant les cédéroms Zandvoort et Marcel Vervloesem sont fermées. Van Parys ne m'a pas répondu.

L'avocat-général Marc Tack de la 14ième chambre de la court d'appel d'Anvers, lui aussi, a confirmé la disparition des cédéroms et en même temps, qualifiait le dossier Zandvoort avec 88.539 victimes (selon un rapport du police fédéral) de 'bulle crevée'.

Vous avez interpellé ministre Onkelinx sur l'enquête des cédéroms Zandvoort. Elle n'avait pas voulu répondre et qualifiait le dossier de 'dossier individuelle dont elle ne voulait pas donner de détails'.

Est-ce que vous pouvez interpeller Vandeurzen pour qu'il prenne ses responsabilités ?

Marcel, (qui vient de devenir grand-père pour la cinquième fois), a décidé, que s'il était enfermé, qu'il débutera directement une grève de la faim. Il y a peu de chance qu'il y survive. Son état de santé est alarmant. Non seulement cardiaque et lourdement diabètique, on vient de découvrir qu'on lui a caché un premier cancer il y a 3,5 ans à la prison de Turnhout. On lui avait dit qu'il ne pouvait pas faire de chimiothérapie à cause du diabète, mais il parrait que c'est un mensonge. Il a déjà eu deux métastases.

Nous pensons que les autorités belges ont l'intention, après la mort de Marcel, de fermer définitivement le dossier Zandvoort et de detruire les cédéroms en silence.

En l'attente de votre réponse, Jacqueline de Croÿ (Fondation Princesses de Croÿ et Massimo Lancellotti), se joint à moi pour vous rappeler notre meilleur souvenir,

Jan

Jan Boeykens
Président du Werkgroep Morkhoven

Werkgroep Morkhoven vzw-asbl
Rue Faider 10
1060 Saint-Gilles
Belgique
nr. 443.439.55
Tel/Fax 02 537 49 97
WerkgroepMorkhoven@gmail.com
http://groups.msn.com/WerkgroepMorkhoven
http://werkgroep-morkhoven.skynetblogs.be/

PS. Si vous êtes interessé: il y a quelques jours que Marcel a été invité par la justice à De Lahaye pour une audition concernant les cédéroms de Zandvoort.



- http://www.zoegenot.be/CD-roms-pedocriminels-Onkelinx.html
- http://www.google.be/search?hl=fr&q=Ministre+Onkelinx+Zandvoort&btnG=Recherche+Google&meta=
- http://www.google.fr/search?hl=fr&q=affaire+zandvoort&btnG=Rechercher&meta=
- http://www.google.be/search?hl=fr&q=Gina+Bernaer+Pardaens&btnG=Rechercher&meta=
- http://www.google.be/search?hl=fr&pwst=1&sa=X&oi=spell&resnum=0&ct=result&cd=1&q=Gerrit+Ulrich+Zandvoort&spell=1
- http://www.google.be/search?hl=fr&q=Jacobs+zicot+turnhout&btnG=Rechercher&meta=
- http://www.janettseemann.info/
- http://www.lepeededamocles.info/
- http://www.droitfondamental.eu/

18:05 Écrit par Jacqueline de Cro dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

07/07/2008

Le réseau pédocriminel de Zandvoort: Zoé Genot, Députée fédérale


Question parlementaire

ZoeGenot.imagesBruxelles, 7.7.2008

Madame Zoé Genot,
Députée fédérale, siégeant à la Chambre des Représentants
tête de liste ECOLO à la Chambre pour Bruxelles - Hal - Vilvorde

Chère Zoé,

Comme vous savez, Marcel Vervloesem a été condamné sur base d'un dossier incomplet à 4 ans de prison. C'est clairement une manière d'étouffer l'affaire Zandvoort, dont il est présenté comme le "chef", alors que sans lui, personne ne connaîtrait l'existence du réseau.

Nous avons aussi découvert qu'il n'y a pas de disparus que les documents et les témoignages du dossier de Marcel mais également 7 cédéroms avec les photos de Zandvoort que le Werkgroep Morkhoven avait transmit au Roi et que le Roi avait transmit via Tony Van Parys, en ce temps ministre de la justice, au procureur-général Christine Dekkers de la court d'appel d'anvers. Le conseil supérieur de la justice nous a confirmé ces vols.

J'ai alors écrit par lettre recommandé (avec avis de reception) au ministre de la justice Vandeurzen et au Roi lui-même. J'ai aussi écrit au Jacques van Ypersele, Tony Van Parys et les membres de la commission de la justice du sénat.

Ni van Ypersele, ni les membres du sénat ne m'ont répondu.Van Parys m'a répondu qu'il attend les 'résultats de l'enquête'. Je lui ai demandé quelle enquête parce que les enquêtes concernant les cédéroms Zandvoort et Marcel Vervloesem sont fermées. Van Parys ne m'a pas répondu.

L'avocat-général Marc Tack de la 14ième chambre de la court d'appel d'Anvers, lui aussi, a confirmé la disparition des cédéroms et en même temps, qualifiait le dossier Zandvoort avec 88.539 victimes (selon un rapport du police fédéral) de 'bulle crevée'.

Vous avez interpellé ministre Onkelinx sur l'enquête des cédéroms Zandvoort. Elle n'avait pas voulu répondre et qualifiait le dossier de 'dossier individuelle dont elle ne voulait pas donner de détails'.

Est-ce que vous pouvez interpeller Vandeurzen pour qu'il prenne ses responsabilités ?

Marcel, (qui vient de devenir grand-père pour la cinquième fois), a décidé, que s'il était enfermé, qu'il débutera directement une grève de la faim. Il y a peu de chance qu'il y survive. Son état de santé est alarmant. Non seulement cardiaque et lourdement diabètique, on vient de découvrir qu'on lui a caché un premier cancer il y a 3,5 ans à la prison de Turnhout. On lui avait dit qu'il ne pouvait pas faire de chimiothérapie à cause du diabète, mais il parrait que c'est un mensonge. Il a déjà eu deux métastases.

Nous pensons que les autorités belges ont l'intention, après la mort de Marcel, de fermer définitivement le dossier Zandvoort et de detruire les cédéroms en silence.

En l'attente de votre réponse, Jacqueline de Croÿ (Fondation Princesses de Croÿ et Massimo Lancellotti), se joint à moi pour vous rappeler notre meilleur souvenir,

Jan

Jan Boeykens
Président du Werkgroep Morkhoven

Werkgroep Morkhoven vzw-asbl
Rue Faider 10
1060 Saint-Gilles
Belgique
nr. 443.439.55
Tel/Fax 02 537 49 97
WerkgroepMorkhoven@gmail.com
http://groups.msn.com/WerkgroepMorkhoven
http://werkgroep-morkhoven.skynetblogs.be/

PS. Si vous êtes interessé: il y a quelques jours que Marcel a été invité par la justice à De Lahaye pour une audition concernant les cédéroms de Zandvoort.



- http://www.zoegenot.be/CD-roms-pedocriminels-Onkelinx.html
- http://www.google.be/search?hl=fr&q=Ministre+Onkelinx+Zandvoort&btnG=Recherche+Google&meta=
- - http://www.google.fr/search?hl=fr&q=affaire+zandvoort&btnG=Rechercher&meta=
- http://www.google.be/search?hl=fr&q=Gina+Bernaer+Pardaens&btnG=Rechercher&meta=
- http://www.google.be/search?hl=fr&pwst=1&sa=X&oi=spell&resnum=0&ct=result&cd=1&q=Gerrit+Ulrich+Zandvoort&spell=1
- http://www.google.be/search?hl=fr&q=Jacobs+zicot+turnhout&btnG=Rechercher&meta=
- http://www.droitfondamental.eu/

17:17 Écrit par Jacqueline de Cro dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

16/05/2008

Parlement Européen: la justice belge a saboté les enquêtes


Werkgroep Morkhoven: Commission des pétitions du Parlement Européen

marcelCM556291FR.doc
PE 353.704
PARLEMENT EUROPÉEN
2004 - 2009
Commission des pétitions, 14 février 2005
COMMUNICATION AUX MEMBRES

Pétition 186/2004, présentée par Jacqueline de Croÿ, de nationalité belge, au nom de l'ASBL "Werkgroep Morkhoven", sur les prétendues entraves aux enquêtes sur les réseaux pédocriminels en Belgique.

1. Résumé de la pétition

Les pétitionnaires estiment que l'État belge, par l'action du VLD, parti libéral flamand de Belgique, tente d'étouffer toute révélation relative aux réseaux pédocriminels par diverses pressions, notamment sur le "Werkgroep Morkhoven" qui a dénoncé plusieurs cas ou réseaux dont l'existence a été prouvée par la suite. Ils accusent de façon détaillée, entre autres, le Tribunal de Turnhout, pour avoir saboté les enquêtes sur des CD-Rom pédo-pornographiques, incriminant également des citoyens français et néerlandais, et entravé ces mêmes enquêtes au niveau international. Il demande la collaboration du Parlement européen pour dénoncer ces faits.

2. Recevabilité

Déclarée recevable le 15 juillet 2004. La Commission a été invitée à fournir des informations (article 192, paragraphe 4, du règlement).

3. Réponse de la Commission, reçue le 10 février 2005

Comme en témoigne la décision-cadre 2004/68/JAI du Conseil du 22 décembre 2003 (JO n° L 013 du 20/01/2004 p. 44), adoptée sur proposition de la Commission, l’Union Européenne attache une grande importance à la lutte contre l'exploitation sexuelle des enfants et la pédopornographie.
L’objectif de cette décision-cadre est de rapprocher les dispositions législatives et réglementaires des États membres en introduisant au niveau européen un cadre de dispositions communes, en particulier sur l'incrimination, les sanctions, les circonstances aggravantes, la compétence et les poursuites et de faciliter et renforcer la coopération policière et judiciaire en matière pénale en cette matière.
D’autres actes de l’Union Européenne qui visent également à lutter contre l'exploitation sexuelle des enfants et la pédopornographie (voir la liste des actes énumérés aux considérants numéros 1 à 3 et 13 de la décision-cadre 2004/68/JAI) soulignent cet engagement.
Si l’Union Européenne possède donc - sur base de l’article 31 TUE - une compétence législative dans le domaine de la lutte contre l'exploitation sexuelle des enfants et la pédopornographie, il n’en est pas de même pour la conduite des enquêtes judiciaires dans des cas individuels. Celle-ci, selon l’article 33 du TUE, incombe aux Etats membres. Par conséquent, la Commission n’est pas habilitée à se prononcer sur la manière selon laquelle les enquêtes judiciaires sur les réseaux pédocriminels sont menées en Belgique.


http://www.europarl.europa.eu/meetdocs/2004_2009/documents/cm/556/556291/556291fr.pdf.

- http://www.droitfondamental.eu/
- http://www.google.be/search?num=30&hl=nl&q=kinderpornonetwerk+zandvoort&btnG=Zoeken&meta=lr%3D
- http://www.google.be/search?num=20&hl=nl&q=gerecht+Turnhout&btnG=Zoeken&meta=lr%3D
- http://www.google.be/search?num=20&hl=nl&q=Justitie+Turnhout&btnG=Zoeken&meta=
- http://www.google.be/search?hl=fr&q=Open+brief+procureur+generaal+Morkhoven&btnG=Rechercher&meta=
- http://www.google.be/search?hl=fr&q=Jacobs+zicot+turnhout&btnG=Rechercher&meta=
- http://www.google.be/search?num=30&hl=nl&q=Onkelinx+Zandvoort+&btnG=Zoeken&meta=
- http://www.zoegenot.be/CD-roms-pedocriminels-Onkelinx.html
- http://www.google.be/search?q=Hof+van+Beroep+Antwerpen+Vervloesem&gbv=2&hl=fr&start=0&sa=N

De nieuwsbrieven van de vzw Werkgroep Morkhoven die rijkelijk voorzien zijn van bewijsstukken die het bedrog en zelfs diefstallen door justitie in de zaak Vervloesem aantonen, zijn te bestellen op het secretariaat van de vzw Werkgroep Morkhoven, Faiderstraat 10, 1060 Sint-Gillis
WerkgroepMorkhoven@gmail.com- Morkhoven@msn.com
Tel/Fax: 02 537 49 97
Kosten: een aantal postzegels voor de verzending

Proces Vervloesem/Zandvoort - Procès Vervloesem/Zandvoort - Trial Vervloesem/Zandvoort: 24.6.2008, Gerechtsgebouw/HofvanCassatie-PalaisdeJustice/CourdeCassation-HigherCourtofJustice, Poelaertplein, Brussel-Bruxelles-Brussels

Photo: Marcel Vervloesem

15:28 Écrit par Jacqueline de Cro dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/10/2007

Sven Gatz (VLD): réponse de la Princesse de Croÿ


ZandvoortFoto'sMarcel.JEAU-Home 001Verbrand1.PICT1102

De: Fondation Pcesse de Croÿ

Date: zondag 29 juli 2007 16:49:33
A: sven.gatz.vlaamsparlement, werkgroep morkhoven,
Sujet: défaut d'assistence à personnes en danger

Cher Mr Gatz,

Je reçois copie de votre courrier avec surprise. Nous n'avons pas reçu la réponse de Mme Novalet-Van Vooren, échevin VLD à Saint-Gilles, à quatre courriers, dont le premier a été envoyé en mai au service des affaires flamandes de Saint Gilles.

Pour rappel, cela fait plus de cinq ans que l'aile de mon hôtel particulier tombe en ruine, sans que je ne parvienne, même par voies judiciaires, à faire réparer un trou dans le toit. Pourtant, j'ai payé plus de 32.000-euro pour ce faire, en ce compris les frais d'avocats, en l'attente que la justice définisse les responsabilités. Il s'est avéré récemment que le blocage des copropriétaires minoritaires de la maison avait eut à la source, un permis d'urbanisme octroyé suite à une erreur administrative !

Le Werkgroep Morkhoven, dont le siège social est domicilié là, subit cette situation depuis quatre ans, stupéfait de voir la manière dont le service des affaires flamandes traitent un dossier où des flamands sont gravement lésés à Bruxelles. Nous savons qu'un bourgmestre est en mesure de faire effectuer des travaux dans la quinzaine, lorsqu'il y a situation de danger pour la sécurité publique et la santé des occupants d'une maison. Ceci est le cas, confirmé par le service de l'hygiène de la commune de Saint Gilles.

La lenteur de la justice étant, la seule solution est que la commune fasse appliquer la nouvelle loi communale sans plus tarder et ce à charge de qui de droit, ainsi que Mme Wille nous l'a assuré le 26 janvier 2007. Il n'y a donc aucun justificatif, à ce que la situation reste inchangée, six mois plus tard et malgré nos appels au secours, sinon un but de nuire, ou de nous chasser de chez nous.

Nous savons également que la commune n'aurait jamais osé pareil comportement du vivant de mon père, lui imposant des conditions de vie en violation des lois européennes ou l'obligeant à déménager de sa chambre à coucher !

L'an dernier, Mme Ampe, parlementaire du VLD, ne trouva pas mieux que de me conseiller de vendre mes appartements, depuis avérés ruinés des suites d'une « erreur administrative ». Je devrais donc renoncer à la moitié de mon capital pour l'offrir à un heureux acheteur qui pourra reconstruire en obtenant le respect de ses droits fondamentaux que la commune me refuse ?

J'ose donc espérer que les responsables politiques se positionneront dans une affaire manifestement politique et je m'engage à soulager Saint Gilles de ma présence, à la condition que je puisse revendre mon bien à sa valeur réelle.

Bien à vous,

Jacqueline de Croÿ

-----------------

Photos:
- Les photos des victimes du réseau Zandvoort
- les activistes du Werkgroep Morkhoven au siège de l'asbl Werkgroep Morkhoven, Rue Faider 10, 1060 Saint-Gilles
- La Princesse de Croÿ, Vice-Présidente du Werkgroep Morkhoven, a été sévèrement brulée en conséquence des défauts d'assistance

 

12:27 Écrit par Jacqueline de Cro dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/10/2007

Charles Michel: Princesse de Croÿ sévèrement brulée


Vice-Présidente du Werkgroep Morkhoven sévèrement brulée

ZandvoortFoto'sMarcel.JEAU-Home 001Verbrand1.PICT1102

Bruxelles, 11 oktober 2007

A Monsieur Charles Michel
Député et Porte-parole MR (Mouvement Réformateur)

Cher Mr Michel,

La Princesse de Croÿ, Vice-présidente de l'ASBL Werkgroep Morkhoven qui lutte contre les réseaux pédocriminels, a été sévèrement brulée.

La Princesse est objet d'un grave harcèlement administratif depuis son combat contre la traite d'enfants et qui s'est aggravé depuis qu'elle s'occupe du réseau Zandvoort et depuis que le siège social de l'ASBL Werkgroep Morkhoven, dont elle est le Vice-présidente, se trouve à son adresse, Rue Faider n°10 à Saint-Gilles.

La nuit du 9 au 10, les réservoirs qui ont recueilli des dizaines de milliers de litres d'eau dans le salon de la Princesse de Croÿ en cinq ans, étaient à nouveau pleins.
Les trous dans la toiture ayant engendré un court-circuit, cette partie de la maison est privée d'électricité. Il nous a donc fallu évacuer l'eau à la lueur des bougies. Un moment d'inattention a suffi pour que le pantalon de la Princesse s'enflamme. La brûlure est au deuxième degré, selon le médecin.

Faute de réaction suite aux multiples mises en demeure de la commune pour la réfection de la toiture, les travaux ont commencé à la date prévue (9.10.2007).
Le syndic a exigé l'arrêt des travaux dés à partir du moment où le toit avait été enlevé (10.10.2007), soit manifestement dans le but de nuire, puisqu'il ne s'était pas manifesté, alors qu'il avait copie du devis avec date du début des travaux depuis un mois et demi.

N'y aurait-il aucune solution pour assurer à la Princesse son droit à un logement suffisant et une électricité normale au siège social du Werkgroep Morkhoven ?

Je vous envoie à toutes fins un extrait de la loi concernant les obligations d'un syndic.

Veuillez croire, cher Monsieur Michel, à l'assurance de toute ma considération.

Jan Boeykens,
Président du Werkgroep Morkhoven

ASBL Werkgroep Morkhoven
10 rue Faider
1060 Bruxelles
werkgroep_morkhoven@hotmail.com

Cc: anne.barzin.lachambre, an.bergs.e-gov.be, anne.lemaire, antoine.verthez, arensgilberte, bstaes.europarl, carine.tkint, oliver.allen, cdesama.europarl, claudia.neves.ch, colette.burgeon.lachambre, controverse.rll.be, daniel.bacquelaine.lachambre, daniel.feret.lachambre, dducarme.europarl, dentisterie_sociale, dirk.bulkmans.belga, dsterckx.europarl, eric.massin.lachambre, eric.libert.lachambre, forum.lesoir, gdeprez.europarl, gazette.charline, geert.versnick.deKamer, gewest.brussel.groen, giorgiogagliardi.it, GRYBINSKI.tf1.fr,

http://groups.msn.com/woonbeleid-PolitiqueduLogement/
http://slaapkamers-met-zwembad.skynetblogs.be/
http://www.droitfondamental.eu/
http://doofpot-justitie.skynetblogs.be/

 


gatdak.getmsgPICT094710.10.07.getmsg-1

Voir et Visiter Bruxelles

L'asbl Werkgroep Morkhoven et la Fondation Princesse de Croÿ organisent des portes ouvertes dans la Rue Faider n°10 à Saint-Gilles

Pour information et rendez-vous: 02 537 49 97 - Rue Faider 10, 1060 Saint-Gilles - werkgroep_morkhoven@hotmail.com - issakaba@skynet.be

 

14:27 Écrit par Jacqueline de Cro dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

10/10/2007

Charles Michel: 'La justice que je voudrais'


'La justice que je voudrais rapide, efficace et ouverte à tous'

1a.large_491334


Charles Michel (MR) - Portrait:

'Je suis une personne engagée pour ma ville, pour ma province, pour ma région et pour mon pays. Tant au travers de mes fonctions d'échevin que dans l'hémicycle de la Chambre, je travaille pour défendre des valeurs qui me sont chères : la liberté, l'équité et la responsabilité. J'aime le débat, l'échange d'arguments, voire la confrontation des idées.

Mes thèmes de prédilection sont les structures institutionnelles de notre pays, du niveau local au niveau national, la justice que je voudrais rapide, efficace et ouverte à tous mais aussi les défis de notre temps (conciliation vie privée, vie professionnelle, croissance de l'espérance de vie, etc.). Je pense que les institutions ne se justifient pas par elles-mêmes mais par les services qu'elles rendent à la population.

J'ai à coeur en tant que mandataire public d'être à l'écoute des personnes que je rencontre lors de mes permanences ou dans le cadre de manifestations associatives ou sociales. Je considère que mon engagement politique n'a de sens que si je relaye et tente de résoudre les problèmes des gens.'

http://www.charlesmichel.be/charles-michel/index.php

23:45 Écrit par Jacqueline de Cro dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/10/2007

Charles Michel: politique du logement


1a.large_491334

From: "Charles Michel"
To: Werkgroep Morkhoven
Subject: Hôtel d'Alcantara - Saint Gilles
Date: Fri, 24 Aug 2007 14:19:50

Cher Monsieur Boeykens,

Je reviens vers vous suite à votre mail du 11 mai et à mon courriel du 6 juin relatifs à la situation de l'Hôtel d'Alcantara à Saint-Gilles.

L'Echevin du Développement économique de Saint-Gilles m'a fait part des éléments suivants quant à la situation de l'Hôtel d'Alcantara à Saint-Gilles.

La demande de la commune vise à :
- empêcher que l'eau ne continue à s'infiltrer,
- éliminer les moisissures potentiellement toxiques,
- respecter les règles urbanistiques si des travaux sont entrepris.

En ce qui concerne le litige lié à la copropriété, il n'appartient pas à la commune d'y intervenir.

Des procédures judiciaires semblent par ailleurs en cours, avec la nomination entre autres d'un expert judiciaire en ce qui concerne les devis pour les travaux à entreprendre.

Je vous prie de croire, cher Monsieur Boeykens, à l'assurance de ma considération distinguée.

Charles MICHEL


PICT0943

De: werkgroep morkhoven
Date: sam. 25/08/2007 9:45
Charles Michel
Objet : RE: Hôtel d'Alcantara - Saint Gilles

Cher Mr Michel,

Je vous remercie de l'attention que vous portez à l'affaire.

Vous avez en effet été correctement renseigné, si ce n'est que les procédures judiciaires sont en cours depuis 5 ans, que nous attendons l'expert judiciaire depuis janvier.

1000 litres d'eau se sont écoulés dans la maison en 8 mois, un circuit d'électricité a été détruit de manière à priver de lumière une partie des locaux du Werkgroep Morkhoven. Quatre chambres sont inhabitables.

La commune nous avait assuré pouvoir intervenir. Il s'avérerait qu'elle ne le pourrait pas ? Qui alors est en pouvoir de faire appliquer les lois européennes sur le droit à un logement suffisant et à l'électricité ? Les manoeuvres dilatoires légales, visant à nuire et ruiner les gens, prévalent-elles sur les lois européennes ?

Nous ne voyons pas l'utilité de classer un monument historique, si c'est pour le laisser détruire. Un mérule galopant vient de se déclarer. On vous répondra que cette partie de la maison n'est pas classée. Avez-vous une indication de quand ce champignon destructeur arrivera à la façade classée et aux fresques de Théo van Rijselberghe dont on vient seulement de découvrir l'existence et qui ne sont pas classées ?

Vous n'ignorez pas que la lutte contre les réseaux pédocriminels éveille l'intérêt de tous les pervers de l'administration. La Princesse de Croÿ est objet d'un grave harcèlement administratif depuis son combat contre la traite d'enfants et qui s'est aggravé depuis qu'elle s'occupe du réseau Zandvoort.

Depuis qu'elle s'est engagée à publier le résumé des enquête du Werkgroep Morkhoven sur le réseau Zandvoort, le CPAS a opéré des manoeuvres de manière à la priver de ses droits sociaux : chômage, mutuelle, minimum vital.

Sibelga a coupé l'électricité durant 5 mois, et le gaz durant un mois.

Maintenant, il n'y aurait aucune solution pour lui assurer son droit un logement suffisant et une électricité normale au siège social du Werkgroep Morkhoven ?

Cette situation n'est pas normale.

Veuillez croire, cher Monsieur Michel, à l'assurance de toute ma considération.

Jan Boeykens - Président du Werkgroep Morkhoven
ASBL Werkgroep Morkhoven
Rue Faider 10
1060 Saint-Gilles


1a.large_491334

From: "Charles Michel"
To: "werkgroep morkhoven"
Subject: RE : Hôtel d'Alcantara - Saint Gilles
Date: Wed, 12 Sep 2007 16:22:52

Cher Monsieur Boeykens,

J'ai bien reçu votre mail.

Il ne m'appartient évidemment pas d'intervenir dans ce conflit qui semble vous opposer également à la Ville.

Par le courrier que j'ai envoyé à un échevin de la commune, j'ai attiré son attention sur la situation et obtenu les informations que je vous ai communiquées dans mon mail précédant.

Si bien sûr la commune vous a informé qu'elle allait intervenir ou que vous estimez qu'elle le devrait, je vous invite à prendre contact directement avec celle-ci et les autorités communales, si ce n'est déjà fait.

Je vous prie de croire, cher Monsieur Boeykens, à l'assurance de ma considération distinguée.

Charles MICHEL


PICT0943

Van: Jan Boeykens
Verzonden: maandag 17 september 2007 15:26:29
Aan: Charles.Michel@mr.be
Re: RE : Hôtel d'Alcantara - Saint Gilles

Cher Mr Michel,

Je vous remercie de votre réponse.

J'aurais donc été contraint à évacuer 1.365 litres d'eau depuis janvier du fait que la ville serait en conflit avec nous ? Voilà qui expliquerait pourquoi le porte-parole de Madame l'Echevin Van Vooren (VLD), m'a assuré que le siège social de l'asbl que je préside et qui est domicilié dans cette maison depuis 2005, ne le serait pas !

Peut-être aurons-nous plus de succès en nous adressant à l'Europe, puisqu'il s'agit de droit Européen, notamment le droit à l'égalité et à un logement suffisant?

J'en profite pour attirer votre attention sur la situation des sans abris. Nos confrères nous signalent qu'il n'existe aucune statistique officielle sur leur nombre, ni sur les raisons qui les font basculer à la rue. Comment peut-on lutter contre une problématique et aménager des programmes préventifs, si on en ignore la source?

Nous avons été frappé du nombre de personnes qui nous ont dit s'être retrouvés sans abris en raison de pensions alimentaires disproportionnées et des expulsions sans que ne soit donné d'alternative.

Parallèlement, nous avons aimablement été invité au Parlement Européen pour l'audition de ce 11 septembre dernier, sur les divorces et séparations légales. L'un des graves problèmes débattus était le non paiement des pensions alimentaires, qui atteignent 50% en Europe.

Il me semble indispensable de chiffrer la coïncidence entre ces deux problématiques, pour parvenir à des explications et par extension: à des solutions.

Puisque l'Union Européenne a, sauf erreur, accordé des subsides pour permettre aux pays membres de se conformer aux lois européennes sur le droit à un logement suffisant, ne serait-il pas possible de faire réaliser des statistiques sur le nombre de sans abris en Belgique, et les raisons qui les ont poussés à la rue?

Veuillez agréer, cher Monsieur Michel, l'expression de toute ma considération.

Jan Boeykens
Werkgroep Morkhoven
10 rue Faider
1060 Bruxelles

http://www.charlesmichel.be/charles-michel/index.php
http://groups.msn.com/woonbeleid-PolitiqueduLogement/
http://slaapkamers-met-zwembad.skynetblogs.be/

16:51 Écrit par Jacqueline de Cro dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |